Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 juillet 2015 7 12 /07 /juillet /2015 22:39
Una noche en Villa Mas, Sant Feliu de Guixols

C'était il y a un mois.

Vendredi 12 juin 2015, 20h30, Sant Feliu de Guixols, petite commune ennuyée de la Costa Brava où les buildings pour touristes viennent modifier le paysage du bord de mer.

Nous sommes 6 autour de la table pour ce weekend festif, c'est le 1er round d'une fin de semaine marathon.

La carte des vins du restaurant peut en faire rêver plus d'un. Une véritable bible bourguignonne dotée de tarifs hallucinants.

Una noche en Villa Mas, Sant Feliu de Guixols

Nous commençons donc sans attendre avec un Chablis 1er Cru, Montée de Tonnerre 2009 de François Raveneau (45Eur sur table!). Il accompagnera parfaitement les quelques tapas commandées auparavant.
Tout le monde semble bluffé par la pureté, la finesse et la superbe minéralité dont est composé ce vin. Les arômes de fleurs blanches, de coquille d'huître et de notes salines explosent dans le verre et en bouche. La longueur est superbe.
Ça commence très fort.

La bouteille suivante arrive déjà sur la table. Un domaine qui m'est cher... Les Meix Chavaux 2007 du Domaine Roulot. Le nez est fin et délicat, presque discret à l'ouverture. L'aération lui fera le plus grand bien. En bouche, c'est cristallin, tendu, frais et minéral. La longueur est immense. Une très belle bouteille qui deviendra superbe au fur et à mesure de la dégustation. Une nouvelle fois, je suis conquis. Aucune lourdeur, aucun élevage qui vient masquer le jus, le vin est complexe, mais d'une belle buvabilité. Grand!

Pour en finir avec les blancs et le tartare de thon (ou les sardines en fonction des choix de chacun), un Brézé du Clos Rougeard 2009 fait son apparition.
A l'ouverture c'est assez peu en place. Le vin semble déstructuré, décharné, très alcooleux. Le passage en carafe lui fait du bien et nous commençons à découvrir la complexité de cette bouteille. Le nez est profond, envoûtant, tantôt exotique (et légèrement boisé), tantôt minéral et tranchant. C'est relativement complexe et patiné.
La bouche est d'abord sur le fruit jaune, relativement ronde (élevage un poil marqué) puis cela devient plus frais, plus tranchant avec le temps. A la fin du repas, le vin commencera vraiment à s'exprimer. Pas sûr que la bouteille ait fait l'unanimité...

Una noche en Villa Mas, Sant Feliu de Guixols

Nous pouvons passer au rouge, la plume ibérique (ou l'agneau pour certains) est dans les assiettes.
Nous commençons par un Clos des Corvées 2001 du Domaine Prieuré-Roch.
La bouteille est morte... Le sommelier repart aussitôt en cave.
La seconde n'a rien à voir mais la réduction est bien présente... Ça pinote derrière l'écurie en quelque sorte...
Un petit tour en carafe laisse filer ces arômes et le fruité se ressent maintenant clairement. C'est frais, sur les fruits rouges, les épices et un côté féminin.
La bouche est franche, fraîche, gourmande et fruitée.
La longueur est superbe, toute en fraîcheur.
A l'aveugle, je n'aurai jamais dit 2001... C'est très très jeune!

Nous poursuivons toujours en Bourgogne avec un Volnay Santenots du Milieu 2004 des Comtes Lafon. Le style est plus classique, beaucoup moins rock'n'roll que le Clos des Corvées. Certains autour de la table s'y retrouvent plus.
Ça pinote en laissant s’échapper des arômes de fruits rouges (cerise, framboise), on retrouve aussi les épices douces et un élevage précieux bien intégré. La bouche est franche, bourguignonne, gourmande, classique de l'appellation.
La longueur est très belle.
La bouteille ne fait pas un pli.

Changement de région, montée en puissance aromatique, voici la Côte-Rôtie 2007 du Domaine Jamet.
Petit passage en carafe pour aérer cette superbe Syrah. Le nez est envoûtant, sur des arômes de tapenade, d'olives noires mûres, de violette, de poivre et d’épices douces. La bouche est tout en fraîcheur, patinée, cirée, gourmande. Cela semble encore très jeune...
La longueur est superbe.

Nous attaquons les desserts avec les bouteilles qui ne sont pas encore terminées.
Afin de récupérer un peu de vivacité, nous demandons au sommelier de nous amener Les Grandes Teppes Vieilles Vignes 2011 de Jean-François Ganevat. Le vin est superbe, frais, tendu. Superbe bouteille où le chardonnay s'exprime à merveille. Aucune lourdeur, digeste et tout aussi complexe, la bouteille est au top et arrive à point pour nos palais légèrement fatigués.

Il faut bien finir cette soirée et laisser le sommelier aller se coucher. Nous lui demandons donc une dernière faveur, un Champignon Magique 2007 de Pierre Beauger.
Pas de réelles prises de notes, mais un réel plaisir immédiat. C'est frais, sur la pomme Granny, et les épices (curry). La buvabilité est énorme et le vin semble s'évaporer...

Encore une superbe soirée entre amis à Villa Mas.
Bon, il est presque temps d'aller dormir, demain, Ghislaine et Gérard Gauby nous attendent...

Una noche en Villa Mas, Sant Feliu de Guixols

Partager cet article

30 juin 2015 2 30 /06 /juin /2015 22:33
Crédit : lindependant.fr
Crédit : lindependant.fr

D’habitude je parle de bouteilles, mais là, je vais vous parler d’un endroit rempli de bouteilles.

Avant d’entrer à Via del Vi, je remarque ce logo à côté de la porte, représentant un escargot surmontant un km0.

Nous sommes dans un endroit estampillé Slow Food.

Pour ceux qui ne connaissent pas, le Slow Food est un mouvement international qui a pour principal but de sensibiliser les citoyens à l’écogastronomie et à l’alterconsommation. Le mouvement a été fondé en 1986 par Carlo Petrini, en réaction à l’émergence du mode de consommation de type restauration rapide (Source : Wikipedia).

Frappant le logo du km0, le restaurateur s’engage à n’utiliser des aliments provenant uniquement des alentours.

Via del Vì, Perpignan, le resto à boire!

On entre et directement l’accueil est chaleureux. Romain (qui s’occupe de la partie liquide) et Aurélia (qui elle s’occupe de la partie solide), nous invitent à prendre place dehors sur la terrasse.
On se sent tout de suite bien lorsque le frère (c’est bien ça ?) de Romain, tout aussi chaleureusement nous amène la carte, revisitée sans cesse.
On y découvre des tapas, des planches de charcuterie, de fromage et des plats alléchants originaux (tataki de maquereau, beignets carottes/coriandre, joue de porc…).
Les tarifs sont incroyables de justesse.

Crédit : lindependant.fr
Crédit : lindependant.fr

On se lance !
C’est parti pour quelques heures de plaisir immense, d’une part grâce à la nourriture et aux différents vins servis ce soir-là à l’aveugle et d’autre part grâce aux échanges avec les propriétaires des lieux.

Une parenthèse enchantée.

Les discussions avec Romain autour du vin commencent à prendre place et j’en profite pour aller voir la cave à l’entrée de Via del Vi. Une pièce toute en hauteur et toute vitrée garde précieusement les flacons de la région et d’ailleurs.

Tout y est représenté et dans un choix très cohérent.
Les bouteilles sont seléctionnées, en gardant à l’esprit ce côté Bio voire Naturel.

On y retrouve donc pêle-mêle des noms connus de la région, Gauby, Matassa, Clos du Rouge Gorge, Nouvelle Don(n)e ou d’ailleurs( Souhaut, Occhipinti…) et d’autres plus pointus de Catalogne ou d’ailleurs (Maupertuis, Beauger, Tournelle, Partida Creus…).

Bref, un endroit où l’on se sent bien, où les gens sont accueillants, où la nourriture est bonne et où les vins sont choisis avec soin.

FONCEZ !!

Via del Vì, Perpignan, le resto à boire!

Les vins qu'il fallait deviner ce soir là :
- Mustango 2013, Domaine de la Nouvelle Don(n)e
- Vinel.Lo 2014, Partida Creus
- Les Myrs 2012, Domaine Danjou Banessy
- Rouge 2008, Domaine de l'Horizon
- Pink Bulles, Jean Maupertuis

Partager cet article

8 juin 2015 1 08 /06 /juin /2015 22:39

Cette année encore, nous décidons avec Bertrand d'aller voir Marie-Thérèse Chappaz à Fully en Valais. Le temps du covoiturage nous "oblige" à remplir la voiture. Nous emmenons avec nous Cédric et Jean-Christophe.
Le rendez-vous est pris pour samedi matin, vers 10h30.
La voiture est garée, la tonnelle nous attend, ainsi que Marie-Thérèse et toute son équipe.
Il y a déjà du monde à la dégustation.


Marie-Thérèse vient nous recevoir, malheureusement avec des béquilles, signes d'une mauvaise chute. Ce sera compliqué de venir voir tous ces dégustateurs avec tous ces escaliers. Mais elle sera comme d'habitude disponible pour répondre à nos questions, ouverte à la discussion et toujours avec le sourire.

Nous avons juste le temps de nous asseoir que déjà Théo est là avec les verres et les crachoirs.
Il nous signale que cette année, il y aura 26 vins à déguster... le marathon peut commencer.

Au boulot!

bordsdufilm.ch

bordsdufilm.ch


Fendant La Liaudisaz 2014
Le nez s'articule autour des agrumes, de l'ananas et de notes végétales (tilleul).Le côté exotique est très présent et peu variétal.
La bouche est fraiche, vive, légèrement grasse. On retrouve ce côté exotique.
La longueur est belle et la finale saline amène à finir le verre assez rapidement...

Calmons nous, il y reste encore quelques vins...


Fendant Coteaux de Plamont 2014
Le nez est salé, frais et sur les fruits jaunes. C'est beaucoup plus variétal et donc doté de moins de notes exotiques.
La bouche est fraiche, moins grasse que La Liaudisaz mais plus tranchante et droite.
Il y a une belle minéralité et une jolie longueur.
La finale est de nouveau saline et salivante.


Fendant Président Troillet 2014

Le nez est sur la poire, le bonbon anglais, le citron et encore le tilleul.
C'est au départ assez discret et s'ouvrira quelque peu avec le temps.
La bouche est fraiche, légèrement exotique.
C'est encore bien jeune et n'exprime pas forcement complètement.

A attendre, car la discrétion l'emporte.
On retrouve tout de même la salinité typique en fin de bouche.


Grain Arvine La Louye 2014

Le nez est très beau.
Au départ c'est la poire, puis l'ananas et le fruit de la passion et le genévrier fumé.
C'est relativement complexe, je lui trouve même des arômes d'hydrocarbure.
L'attaque est fraiche.

C'est vineux, ample, complètement sec et salé en fin de bouche, typique de l'appellation.

Grain Arvine Président Troillet 2014, Domaine des Claives: Non gouté


Grain Cinq 2014, Domaine des Claives

Le nez est relativement exotique, puis sur le menthol et la banane(?).
La bouche est fraiche, minérale et dotée d'une jolie longueur.
On retrouve de nouveau la banane...

Ce n'est pas ma bouteille préférée.


Grain Ermitage 2013, Domaine des Claives

Un nez qui en impose.
C'est plein, riche, fruité (abricot), poivré et sur le cuir.
La bouche est fraiche, tendue, avec une grosse minéralité.
La longueur est superbe, sur l'amande fraiche.

Superbe.

Marie Thérèse Chappaz, 24 mai 2015

.


Liaudisaz Rosé 2014

Le nez est tout en fraicheur, dévoilant de petits fruits rouges et le bonbon anglais.
La bouche est fraiche, fruitée, croquante et possède une jolie longueur.

Un joli rosé, qui frais jouera parfaitement son rôle sur des grillades.


Dôle Ma Puinée 2014

Le nez s'articule autour des fruits rouges et des épices douces.
Puis un côté graphite apparait.
La bouche vive, énergique, friande.
On retrouve les fruits rouges et une pointe de sureau.


Dôle La Liaudisaz 2014
Tout comme Ma Puinée, ce sont d'abord les fruits rouges qui ressortent et sous-jacent, la truffe et le cuir.
Le toucher de bouche est superbe, frais, sur les fruits rouges.
La finale est belle, fraiche et tendue.

Une très jolie Dôle.


Grain Gamay 2014
La robe est presque fluo...
Le nez est joli, sur le fruit (rouge) et le végétal.
La bouche est axée sur les fruits rouges, la gourmandise et le bonbon à la cerise.


Un joli Gamay, idéal avec quelques tapas.


Grain Nature 2014
Le nez est très engageant dès le départ.
C'est relativement complexe, sur les fruits rouges, un côté très féminin, le sous-bois et une pointe épicée douce.
En bouche, ce qui frappe c'est la fraicheur et le fruité. On pense à une corbeille de fruits rouges. C'est gourmand et doté d'une belle structure.

Pourra se garder.
Une très belle bouteille.

Marie Thérèse Chappaz, 24 mai 2015

.


La Petite Grange 2014
Au nez, les fruits rouges, la mûre, la cerise et la fumée froide.
La bouche est légèrement astringente, sur les fruits rouges.
J'ai du mal à l'appréhender, je passe à côté de ce vin.

Moins fan.


Grain Pinot Les Dahrres 2014
On ne peut pas se tromper, au nez, ça pinote à fond!!
Les fruits rouges et les épices embaument.
La bouche est fraiche, légère, minérale et dotée d'une belle acidité.

Le vin fait très "Chambolle".
Superbe.

Marie Thérèse Chappaz, 24 mai 2015

.


Grain Pinot Chamoson 2014
Je trouve le vin un peu plus austère que Les Dahrres.
Ca sent tout de même très bon.
On retrouve les fruits rouges et noirs (framboise et mûre) et un côté très frais.
La bouche est très belle.
C'est fruité, frais, profond.
Le vin possède une grosse acidité.

Une belle bouteille mais à attendre.


Grain Pinot Charrat 2014
Le nez est beau, sur le poivre, la griotte et la framboise.
C'est assez envoutant.
La bouche est fraiche, dotée d'une belle acidité.

C'est encore bien jeune, mais la cerise en fin de bouche le rend tout de même très gourmand!


Grain Mariage 2014
Le nez s'articule autour des fruits rouges mûrs, les épices et le bois précieux.
La bouche est d'abord fruitée puis épicée.
C'est relativement sauvage et jeune en l'état.

A attendre sagement.


Grain Cornalin 2014
Le nez est frais, sur les fruits rouges et noirs et les épices.
La bouche possède une grosse acidité.
C'est frais, fruité, aérien.
Mais on est loin des standards de l'appellation.

Les fans de Cornalin ne s'y retrouveront peut-être pas.


Grain Noir 2013
Le nez est superbe.
Complexe.
On retrouve les fruits rouges, la térébenthine, l'eucalyptus, le thym, le café et la cendre.
Ca sent vraiment très bon.
La bouche est épicée, légèrement jeune, végétale et fruitée (fruits rouges).

Une superbe bouteille.

Marie Thérèse Chappaz, 24 mai 2015

.


Vendange tardive 2013
Le nez est sur le coing, les fruits jaunes bien mûrs et quelques notes épicées douces.
La bouche est très fraiche, dotée d'une belle acidité.
Il n'y a aucune lourdeur.


Grain Noble Arvine 2013
Pas de notes prises pour cette bouteille, mais je me souviens que la bouche était très vive.

Le nez laissait s'échapper des notes exotiques et d'épices.
Le vin possédait une superbe buvabilité.



Marie Thérèse Chappaz, 24 mai 2015


Encore une fois je suis conquis par les vins du domaine.
Ils sont toujours plus expressifs, tout en gardant une fraicheur et une minéralité incroyables.

Les vins qui m'ont le plus marqués sont:

- Grain Arvine La Louye
- Grain Ermitage
- Dôle La Liaudisaz
- Grain Nature
- Grain Pinot Les Dahrres
- Grain Pinot Charrat
- Grain Noir

Un grand bravo au domaine pour tout le plaisir qu'il nous procure.

Et un bon rétablissement à Marie-Thérèse, qui même avec ses béquilles, venait répondre à nos questions en montant avec effort les marches sous la tonnelle.

Commentaire de dégustation par le dessin, Grain Nature 2014, (leflacon, tous droits réservés)

Partager cet article

17 mai 2015 7 17 /05 /mai /2015 18:05
Dégustation Lucien Le Moine au Millésime, Vevey

C'est Michel et Christian qui nous convient jeudi 23 avril dernier au Millésime à Vevey pour une dégustation autour du millésime 2012 de Lucien Le Moine.

Dans cet ordre ont été dégustés:
- Bourgogne Blanc
- Chablis Grand Cru Preuses
- Chablis Grand Cru Les Clos
- Meursault 1er Cru Genevrières
- Meursault 1er Cru Perrières
- Chambolle-Musigny 1er Cru les Hauts Doix
- Chambolle-Musigny 1er Cru Les Charmes
- Chambolle-Musigny 1er Cru Les Feusselottes
- Chambolle-Musigny 1er Cru Les Groseilles
- Clos de Vougeot Grand Cru
- Corton Charlemagne Grand Cru

Dégustation Lucien Le Moine au Millésime, Vevey

Bourgogne Blanc 2012

Le nez est frais, beurré, brioché et sur les agrumes (citron).

La bouche est fraiche, citronnée et beurrée.
Elle évoque les fruits jaunes mûrs.

Un très joli Bourgogne Blanc, légèrement encore marqué par l'élevage. La jeunesse certainement.

_________________________________________

Dégustation Lucien Le Moine au Millésime, Vevey

.

Dégustation Lucien Le Moine au Millésime, Vevey

Chablis Grand Cru, Les Preuses

Situé au nord-ouest de la Côte des Grands Crus, sur un coteau exposé au sud-ouest, il prolonge Bougros vers le haut de la côte. Les sols, constitués d'un mélange de marnes et de calcaire du Kimméridgien sont plus profonds, ce qui permet aux vignes de mieux s'enraciner et d'exploiter pleinement ce terroir particulier.
Le nom de ce climat tire vraisemblablement son origine de la déformation du mot perreuse (pierre), nom donnée à l'enceinte voie romaine empierrée qui reliait Chablis à Maligny et dont le tracé passait au pied des Preuses.

Le nez est assez gras, beurré. Puis le citron vient s'ajouter aux arômes. Je trouve le vin peu typé Chablis, plus Meursault de part sa rondeur.

La bouche est belle, dotée d'une belle acidité.
Je retrouve le côté citronné, mais aussi l'amande et une jolie fraicheur, grâce à une belle longueur.

_________________________________________

Dégustation Lucien Le Moine au Millésime, Vevey

.

Dégustation Lucien Le Moine au Millésime, Vevey

Chablis Grand Cru, Les Clos

Situé entre Valmur à l'ouest et Blanchot à l'est. C'est le plus étendu des 7 grands crus.
Il est situé sur une croupe exposée du sud-est au sud-ouest, idéal pour les vignes.
Fortement en pente, son sol Kimméridgien moyen contient les fameux fossiles exogira virgula, sorte de petites huîtres fossilisées.

Le nez est encore relativement gras.
Il y a un côté plus ciselé que pour Les Preuses.

La bouche est fraiche, grasse, pleine.
C'est tranchant, sur les fruits jaunes et les épices.
Il y a du gras, mais une énorme minéralité.
La longueur est belle.

_________________________________________

Dégustation Lucien Le Moine au Millésime, Vevey

.

Dégustation Lucien Le Moine au Millésime, Vevey

Meursault 1er Cru Genevrières

Ce nom évoque un arbuste jadis très abondant sur le haut de la Côte, le genévrier.

Le nez est beurré, sur l'ambre, les fruits jaunes mûrs les épices et le poivre.

La bouche est fraiche, florale et fruité (fruits jaunes et citron).
Un côté végétal très développé s'exprime.
Le vin est doté d'une jolie finesse, relativement ouvert, rond, élégant, ciré et flatteur.

Une jolie bouteille presque déjà prête à boire.

_________________________________________

Dégustation Lucien Le Moine au Millésime, Vevey

.

Dégustation Lucien Le Moine au Millésime, Vevey

Meursault 1er Cru Les Perrières

Le sol est pierreux, comme son nom l'indique, proche d'anciennes carrières.

Le nez est d'abord discret, sur les fruits blancs, le café et la pierre.
Il présente aussi un côté fumé.

La bouche est aussi discrète au départ, avant de s'ouvrir sur le tilleul et le café.
C'est très très jeune, dévoilant une grosse acidité.
Puis les agrumes se ressentent, le citron plus exactement.
C'est tranchant, doté d'une superbe finesse et d'une grosse longueur.

Une très grande bouteille... à attendre...

_________________________________________

Dégustation Lucien Le Moine au Millésime, Vevey

.

Dégustation Lucien Le Moine au Millésime, Vevey

Chambolle-Musigny 1er Cru les Hauts Doix

Le coteau de Chambolle-Musigny est situé entre 250 et 300 mètres d'altitude, face au levant, et doté d'un sol peu épais.
De nombreuses fissures dans le calcaire dur permettent aux racines de se faufiler dans le sous-sol jurassique.

Le nez est frais, salin et ciré. Il s'articule autour des fruits rouges (la cerise plus précisément) et du bois de rose.
C'est relativement féminin.

La bouche est tout aussi féminine.
C'est explosif, doté d'une belle minéralité sur le bonbon à la cerise.
Les tanins sont relativement discrets et déjà patinés.
La longueur est belle se terminant sur des notes poudrées.

Une belle bouteille, presque prête

_________________________________________

Dégustation Lucien Le Moine au Millésime, Vevey

.

Dégustation Lucien Le Moine au Millésime, Vevey

Chambolle-Musigny 1er Cru les Charmes

Avec les Amoureuses, Charmes est la plus connue des "entités" classées en premier cru et certainement l'une des plus célèbres.
Les pentes se font ici plus douces, le sol un peu moins marqué par le calcaire, plus marneux et cela confère à ce cru une nature un peu plus rude.

Le nez est fruité sur la cerise et la framboise, mais cela semble plus sauvage, plus animal que Haut-Doix... moins prêt à boire. C'est tout de même élégant avec en plus des notes végétales de lierre.

La bouche est fraiche, sur la cerise et la violette.
Il y a aussi un petit côté fumé et le boisé est plus présent.
La longueur est belle et la finale s'étire sur des notes mentholées et une légère amertume.

A attendre clairement.

_________________________________________

Dégustation Lucien Le Moine au Millésime, Vevey

.

Dégustation Lucien Le Moine au Millésime, Vevey

Chambolle-Musigny 1er Cru Les Feusselottes

Situé au coeur du village, le sol est calcaire, argileux et très pierreux. Feusselottes signifie d'ailleurs "petits trous, petites cavités".

Le nez est racé, ciré et fruité (groseille).
A l'aération, ça pinote clairement.
L'élevage est relativement présent ainsi que des arômes lactés.

En bouche, l'acidité est bien présente, tout comme les tanins.
On retrouve les fruits rouges, framboise et cerise ainsi que l'orange sanguine...

Jolie bouteille à attendre aussi.

_________________________________________

Dégustation Lucien Le Moine au Millésime, Vevey

.

Dégustation Lucien Le Moine au Millésime, Vevey

Chambolle-Musigny 1er Cru Les groseilles

Idéalement placé entre les Beaux-Bruns et les Gruenchers, le climat Les Groseilles est exposé plein Est en pente douce. Cela permet aux vignes qui y sont plantées de donner des fruits assez précoces sans souffrir de la sécheresse (grâce au substrat relativement riche).

Le nez est relativement semblable à Feusselottes.
Il s'articule autour des framboises, des groseilles, des griottes et de l'orange sanguine.
Il y a en plus un côté poivré.

La bouche est fraiche, mais c'est très très jeune. Les tanins sont très présents et méritent de s'assouplir...
Il y a une belle minéralité tout de même.

Mais c'est clairement à attendre.

_________________________________________

Dégustation Lucien Le Moine au Millésime, Vevey

.

Dégustation Lucien Le Moine au Millésime, Vevey

Clos de Vougeot

Vers 255 mètres d'altitude, sa partie haute est en pente douce. Le sol est peu profond (40cm) de structure grenue avec des graviers en abondance sur la dalle du calcaire basocien. Au milieu (vers 250 mètres), le sol brun est peu profond aussi (45cm) sur cailloutis calcaires, plus argileux. La partie basse (240 mètres) possède un sol plus profond (90cm) sur un niveau marneux riche en argile et en limon fin.
L'ensemble est jurassique (175 millions d'années).

Le nez révèle des fruits rouges très murs et quelques fruits noirs.
On ressent légèrement l'alcool.
C'est relativement sauvage, boisé et presque réglissé.

La bouche est fraiche, puissante, patinée et cirée.
Les fruits rouges sont présents, surtout les cerises.
La longueur est belle mais l'alcool se ressent légèrement en fin de bouche.

A oublier en cave...

_________________________________________

Dégustation Lucien Le Moine au Millésime, Vevey

Corton Charlemagne

Il provient de pentes raides (20-23%) et de la partie la plus élevée de la Montagne de Corton qui offre une coupe géologique parfaite, des sols marneux riches en argile. Des bancs calcaires alternent avec les marnes.

Le nez est au départ citronné, puis beurré, lacté, mentholé et sur le raisin mûr, presque rôti.

La bouche est soyeuse, fine, accompagnée d'un joli gras.
La longueur est immense, révélant le café, une jolie amertume et une belle minéralité.

Une très jolie bouteille!!

_________________________________________

Merci à Michel et Christian pour cette belle soirée qui a permis de beaucoup échanger sur les vins du Domaine Lucien Le Moine.

Partager cet article

8 mai 2015 5 08 /05 /mai /2015 22:03
Le Bourg 2006, Clos Rougeard

Toujours à l'Albert 1er, mais un peu plus tard dans la soirée...

Pour continuer, nous trempons nos lèvres dans un Bourg 2006 du Clos Rougeard.

Au départ, c'est le menthol qui ressort du verre.
C'est prenant, intense.
Puis au bout de quelques minutes, les fruits rouges (corbeille de fruits), l'humus, s'ajoutent au côté frais mentholé.
Le vin est un poil jeune mais l'aération va lui faire le plus grand bien (bouteille ouverte et épaulée au début du repas, bue 2 heures après).
C'est complexe et le vin évoluera tant qu'il en restera dans la bouteille.

En bouche, le toucher est superbe, soyeux, les tanins sont bien intégrés.
Le vin possède une très belle acidité, qui s'équilibre au fur et à mesure de la soirée.
La bouche est fraiche, ronde, immense, fruitée, profonde, complexe...
C'est vraiment très grand et même si quelques années supplémentaires pourraient lui faire du bien, c'est magnifique.

Une des plus belles bouteilles de l'année... dur de rivaliser!!

Partager cet article

4 mai 2015 1 04 /05 /mai /2015 22:17
Meursault Les Luchets 2008, Domaine Roulot

Direction Chamonix, au Hameau Albert 1er.
La carte des vins du Albert 1er est très engageante et nous commençons la soirée avec ce Meursault Les Luchets 2008 de Jean-Marc Roulot.

Le vin s'ouvre assez vite sur les fruits blancs, une touche d'agrumes (citron) et un côté floral. L'élevage n'est pratiquement pas perceptible, la fraicheur et la minéralité prenant vraiment le dessus.

La bouche est fraiche, tendue, minérale, superbement équilibrée, avec un léger gras en filigrane.
Un vin plein, mais tout en finesse.
La longueur est très belle, fraiche et salivante.

Une très belle bouteille, qui à l'air de s'évaporer...

Partager cet article

27 avril 2015 1 27 /04 /avril /2015 21:43
Gg 2012, Jean-Louis Tribouley

Je n'ai encore jamais rencontré Jean-Louis Tribouley, bien qu'il habite à quelques kilomètres de chez mes grands-parents. En revanche, ses vins, je commence à les connaitre...

Le domaine est certifié par ECOCERT en Agriculture Biologique, bref pas de désherbant.
Composées de 4 hectares de Carignan, 3 de Grenache, 2 de Syrah et 1,2 de maccabeu, les vignes ont entre 30 et 70 ans. (source: www.vinsnaturels.fr)


Ce soir, on goûte Gg 2012, un blanc composé de Maccabeu et de Grenache gris (50/50), quelques jours après avoir goûté Marceau (un autre blanc du domaine, billet à suivre).

Le nez est d'abord floral, puis sur les fruits blancs et le graphite. C'est assez minéral.
En bouche, c'est très frais, sur le citron et l'amande fraiche.
La longueur est belle révélant des notes de bonbon anglais accompagnées d'une pointe saline agréable.


Un très joli vin d'un rapport qualité/prix incroyable!

A noter que les rouges sont tout autant recommandables...

Partager cet article

23 mars 2015 1 23 /03 /mars /2015 20:40
Dégustation Vincent Dauvissat

Le rendez-vous était pris samedi dernier pour déguster quelques bouteilles du domaine Vincent Dauvissat, un des maîtres du Chablis et un pirate.

La soirée s'articule de la sorte:
- Petit Chablis 2010 et 2009 (Vincent Dauvissat)
- Chablis 2009 et 2008 (Vincent Dauvissat)
- Chablis 1er Cru Sechet 2009 (Vincent Dauvissat)
- Chablis 1er Cru La Forest 2009 (Vincent Dauvissat)
- Chablis 1er Cru Vaillons 2009 (Vincent Dauvissat)


- Chablis 1er Cru Foret 2011 (François Raveneau), dans un prochain billet

Dégustation Vincent Dauvissat





Petit Chablis 2010
Le nez est frais, sur les agrumes (citron jaune) et un côté miellé.
En bouche, le vin possède un beau volume, est relativement plein et doté d'une jolie longueur.
Un très joli Petit Chablis, superbement élaboré... pas très petit en somme.

Dégustation Vincent Dauvissat






Petit Chablis 2009
Le nez est frais mais plus volumineux que 2010 (effet millésime?).
Les arômes de cire d'abeille et les agrumes sortent du verre.
En bouche, c'est frais, mais un poil plus lourd que 2010 (effet millésime?).
C'est tout de même très bien fait, minéral, et doté d'une très jolie longueur.

Dégustation Vincent Dauvissat






Chablis 2009
Joli nez sur les agrumes, les fleurs blanches, le miel et la coquille d'huître.
La bouche est belle, fraiche, minérale, tendue comme un arc.
C'est très long en bouche, révélant une jolie amertume et du citron.

Dégustation Vincent Dauvissat




Chablis 2008
Le niveau déjà élevé vient de monter d'un cran.
Le chablis 2008 ouvert il y a 6 heures se révèle.
A l'ouverture peu causant, c'est maintenant tout à fait différent.
Le nez est superbe, expressif sans en faire trop.
On retrouve les fleurs blanches, le miel et les agrumes, mais tout est plus fondu que sur 2009.
Il y a une harmonie incroyable des arômes.
En bouche, c'est assez riche mais pas ostentatoire.
C'est très précis, ciselé et la finale sur les agrumes amène beaucoup de fraicheur.
Pour le moment, LA bouteille de la soirée. Et de loin...

Dégustation Vincent Dauvissat







Chablis 1er Cru Séchet 2009
Le nez est sur les fruits blancs, miel, un côté rocailleux et la cire d'abeille.
En bouche c'est rond, ample, doté d'une belle acidité et de beaucoup de tension.
C'est encore jeune, mais c'est déjà très bon.

Dégustation Vincent Dauvissat







Chablis 1er Cru La Forest 2009
Légère déception sur cette bouteille (mais le niveau est déjà très très haut).
Le nez est cristallin, eau de roche accompagné de fleurs blanches et de miel. C'est assez discret.
La bouche se livre un peu moins que Séchet, mais c'est tout de même très beau, livrant une belle minéralité.
L'acidité est énorme... il faudra être certainement extrêmement patient avant d'ouvrir les autres.

Dégustation Vincent Dauvissat




Chablis 1er Cru Vaillons 2009
Le vin à peine dans le verre s'exprime superbement.
C'est complexe, profond, sur les fleurs blanches le beurre, l'écorce d'orange et le citron.
C'est très frais.
La bouche est tout aussi fraiche, profonde et très aromatique.
Un léger grillé très agréable s'installe en bouche.
C'est le vin le plus expressif de la soirée et aussi le plus vibrant.
Il y a un supplément d'âme par rapport à Séchet et Forest.
Un côté salin en fin de bouche fait saliver et invite à se resservir.
La longueur est incroyable.
LA grande bouteille de la soirée.


Merci à Vincent Dauvissat pour ces incroyables Chablis.
Du grand art...

Partager cet article

17 mars 2015 2 17 /03 /mars /2015 22:55
Clos des Lambrays 2008

Voilà une bouteille mythique... en tout cas pour moi. Depuis que je m'intéresse au vin, cette bouteille m'a fait envie.

Je me souviens regarder les bouteilles du Clos des Lambrays chez différents cavistes et me disant que la bouteille était certainement trop chère par rapport au plaisir que j'en tirerais en la buvant.
Puis un jour une opportunité d'en acheter se présente, et quelques bouteilles se retrouvent dans ma cave.
Puis un autre jour, une opportunité d'en ouvrir une... il fait froid, il neige, je viens de retrouver de très bons amis au ski et ne suis là que pour le weekend. Il ne faut pas perdre de temps, nous n'avons qu'un soir ensemble et nous ouvrons quelques canons.

Mais sur cette bouteille, le temps s'arrête, nous prenons le temps...
Le nez est une véritable leçon bourguignonne. Ca pinote clairement.
Les fruits sont mûrs (cerise), frais, à cela s'ajoute un côté herbacé, fumé, une pointe de bois noble, des épices et un côté ciré. C'est relativement complexe et très, très agréable.


En bouche, le volume est généreux, c'est rond, élégant, fin.
Le paradoxe des grandes bouteilles, la puissance en finesse...
Les fruits sont bien présents, les tanins sont bien intégrés.
La longueur est superbe.


Un ami autour de la table signale qu'il pense à un vin de Reynaud en buvant cette bouteille. Cette même personne avait dit quelques mois plus tôt d'un Rayas, qu'il lui faisait penser à un grand Bourgogne. Logique dans ses appréciations!!

La bouteille fait l'unanimité, enfin j'ai l'impression, et surtout s'évapore... Déjà finie. Le plaisir était là. Un immense plaisir.

Mais la soirée n'est pas finie, voila Fonsalette qui débarque!!










Partager cet article

18 février 2015 3 18 /02 /février /2015 22:35
L'accomplie, Champagne Savart

Dimanche midi, repas entre amis, début des hostilités.
Nous commençons par ce champagne d'auteur, l'Accomplie de Savart.

80% de Pinot Noir et 20% de Chardonnay.


Pour ceux qui ne connaissent pas le domaine, voici comment Frédéric Savart le définit:

Notre approche, à la fois pour la vigne et le vin, cherche à préserver une expression de la nature la plus pure possible. Notre philosophie peut se résumer en une phrase :

"Le meilleur vin est fait en utilisant le meilleur raisin."


À la vigne, nous privilégions le travail à la main et les méthodes préventives. Nous ne cherchons pas à éradiquer les maladies mais à préserver ou à aider à restaurer un écosystème vivant et divers.


Dès lors, la vinification et l'élevage consistent non pas à façonner les vins selon nos désirs mais de conserver et de protéger une création unique et fragile de Dame nature. Ainsi, cette logique permet de découvrir tous les aspects, toutes les nuances, en un mot toutes les subtilités d'une même appellation.

Par notre approche, le champagne Savart est un laboratoire de terroirs et un créateur de cuvées.


Revenons sur cette cuvée L'Accomplie.
Dès l'ouverture c'est très avenant.
Le nez est très vif, sur la pomme verte, la poire, les agrumes et un côté légèrement brioché.
C'est très agréable.


La bouche est fraiche, vineuse.

La bulle est présente mais fine.

Le fruité est bien présent, c'est élégant, droit, minéral et bien équilibré.
La longueur est belle!

Une très belle bouteille qui fait penser à un grand blanc qui semble plus faite pour le repas que l'apéritif.


Les autres cuvées sont autant recommandables!!

Partager cet article

Présentation

  • : Le Flacon
  • Le Flacon
  • : Blog sur la vigne et le vin. Mes découvertes, mes déceptions, les wine-tasting à la maison...
  • Contact

Recherche