Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 octobre 2012 1 08 /10 /octobre /2012 20:57

Voila un vin qui a besoin de temps pour se révéler...

A l'ouverture et même quelques heures après, le nez est très discret.
Ce n'est seulement que le lendemain que ce Monts Damnés 2008 de François Cotat commencera à se livrer...

cotat.jpg

Le nez s'articule autour des fleurs blanches (jasmin), de l'orange ou plutôt de la fleur d'oranger.
En bouche, je retrouve cette fleur d'oranger et ce jasmin.
Le vin possède une belle minéralité et une belle longueur. 
La fin de bouche est saline...

C'est bon, mais c'est encore trop tôt. 

Partager cet article

1 octobre 2012 1 01 /10 /octobre /2012 11:34

Hermitage, Ermitage...

Cette bouteille fut dégustée au début du mois de septembre, en compagnie de Philippe et Romain de la Cave Spirituelle à Toulouse. La cave spirituelle a d'ailleurs fait peau neuve en déménageant au 31 rue de la Concorde. La boutique est maintenant organisée sur 2 niveaux. Je vous conseille d'aller y faire un tour, l'endroit est vraiment bien arrangé et les flacons toujours aussi bien séléctionnés.

J'avais d'ailleurs fait un billet ICI quant la cave était Place Arnaud Bernard.

541246_355550687863852_399423668_n.jpg

Afin de fêter l'ouverture de la nouvelle Cave Spirituelle, je décide d'emmener avec moi une bouteille... difficile au vu de leurs connaissances oenologiques.
Mon choix se porte donc sur un vin Suisse, du Valais, un Grain d'Or de Marie Thérèse Chappaz.

chappaz.jpg

Le nez est très frais, révélant des herbes fraiches, la pêche blanche, l'anis, l'orange. L'aération lui fait du bien...
En bouche, c'est soyeux, droit, très frais (note végétale) et superbement long. La fin de bouche est saline avec une pointe d'orange amère... 

Un beau vin, au beau potentiel (c'est encore bien jeune) et un beau moment en compagnie de Romain et Philippe.

Partager cet article

26 septembre 2012 3 26 /09 /septembre /2012 21:12

Au début des vacances, je suis parti à la rencontre d'Emmanuel Reynaud du Chateau Rayas grâce à l'aide de Christian du Millésime à Vevey

Rayas-Panneau-copie-1.jpg

Rendez-vous pris pour 15h-15h30... l'endroit n'est pas facile à trouver. M. Reynaud avait décidé 15h30... Donc après un petit tour dans les vignes seul, je suis rejoint par ce grand vigneron qui m'explique sa philosophie, son terroir et l'âme de ses grands Chateauneuf du Pâpe inimitables...

Une superbe rencontre où nous avons pu déguster les blancs sur cuve et les différents cépages rouges de Fonsalette, Pignan et Rayas en élevage. Superbe!! Un grand moment.

CaveRayas.jpg

Quelques jours plus tard, l'envie me prend d'ouvrir un Rayas rouge 2001 avec quelques amis.
Le vin est ouvert 8h avant le repas, Emmanuel Reynaud m'avait dit: "il faut lui laisser du temps pour qu'il s'exprime"...

RayasBouteille.jpg

La robe est très légèrement évoluée.

Le nez laisse d'abord sortir des notes de fraises écrasées. Puis d'autres fruits mûrs apparaissent, je repense à Emmanuel Reynaud nous parlant de corbeille de fruits... C'est ça... une corbeille de fruits.
Mais c'est plus complexe. Envoutant, avec un côté épicé vraiment agréable.
Le vin a été servi à l'aveugle, et Seb, n'ayant jamais goûté Rayas se lance en annonçant la Bourgogne... et c'est vrai qu'au nez, ce 2001 a un côté bourguignon (je pense à certains grands Volnay).

La bouche est superbe. La matière est incroyable, tout est bien intégré, équilibré, le paradoxe Rayas puissance/légèreté... Et la longueur en bouche est immense. C'est difficile à décrire, mais c'est magnifique.

Ca ne parle plus beaucoup autour de la table, tout le monde savoure maintenant que la bouteille a été dévoilée.

Ce chateauneuf est vraiment à part, unique, comme son terroir.

 

Partager cet article

20 septembre 2012 4 20 /09 /septembre /2012 21:32

Après la belle dégustation du Domaine Gauby, Article ICI, nous ouvrons ce soir un 100% grenache du même vigneron, un La Roque 2009.
J'hésite avant d'ouvrir, la jeunesse du millésime me dit qu'il faudrait attendre, mais ma curiosité l'emporte, je n'ai jamais goûté cette cuvée.
Il est à noter que la veille nous avions ouvert une Muntada 2005 encore une fois magnifique... et donc, l'envie d'ouvrir cette bouteille était grande.


photo-56.jpg 

Le nez est bien présent à l'ouverture, mais pas trop sur l'alcool.
Les fruits noirs et les épices se révèlent au fur et à mesure dans le verre.
En bouche, je suis encore une fois surpris par le soyeux du vin. Le vin est dense, affirmé mais tout est bien intégré. 
La longueur est impressionante, révélant les épices.

Je m'attendais à plus d'alcool en bouche, mais là c'était encore une fois frais, soyeux, une nouvelle fois un grand vin du Domaine Gauby...

A suivre...

Partager cet article

19 septembre 2012 3 19 /09 /septembre /2012 21:41

Je ne connais pas vraiment les vins de Jurançon, mais avec une belle tarte au citron meringuée, voilà une belle occasion d'ouvrir un Jurançon du Domaine de Souch, Cuvée Marie Kattalin 2008.

photo.JPG

La bouteille est ouverte deux heures avant de la boire.

La robe est or brillant.
Le nez s'articule autour des fruits exotiques, de fruits confits, un côté ciré et truffé.
La bouche est superbe, le sucre est vraiment bien intégré. Le vin est dôté d'une belle matière mais sans aucune lourdeur.
C'est vraiment bon.  
On retrouve tous les arômes, avec une très belle longueur en bouche.

Un beau vin que la tarte au citron meringuée de Seb accompagna admirablement!! 

Partager cet article

18 septembre 2012 2 18 /09 /septembre /2012 21:46

Commençons par la fin des vacances... 
L'ultime apéro des vacances commence avec quelques huîtres accompagnées d'un Figari blanc du Clos Canarelli chez les potes Normands...

homards.jpg


Pendant ce temps, j'en profite pour ouvrir un Carco Blanc 2004 d'Antoine Arena. 

Arena.jpg

C'est un peu fermé à l'ouverture, donc un petit carafage s'impose.
Le vin sera servi quelques heures plus tard, accompagné de homards grillés. 

Une fois aéré, ça n'a plus grand chose à voir avec le légers arômes de l'ouverture...
La couleur est d'un jaune doré soutenu et brillant.
Le nez est ouvert, sur les fruits jaunes, les agrumes, les fleurs blanches et des notes de fruits secs.
En bouche, ce qui surprend tout le monde c'est sa longueur... avec en finale sur de beaux amers qui font saliver. Le vin est très élégant et possède une belle tension et une superbe fraîcheur... Des notes de fruits exotiques se révèlent légèrement au fur et à mesure dans le verre.

L'accord Homard/Carco nous a ravi.

Un beau moment à Secqueville...  

Partager cet article

27 août 2012 1 27 /08 /août /2012 20:34

Dimanche midi, repas entre amis et passionnés de vin. 
Nous avons choisi de goûter des vins du Roussillon et plus particulièrement ceux du Domaine Gauby.

Il faut dire que j'ai un parti pris... je suis un réel amateur de ce domaine, mais encore une fois, les vins de Gérard Gauby m'ont imprressionné.

En apéritif, nous commençons par Les Calcinaires Blanc 2011:

photo-52

Un vin parfait pour commencer cette belle après-midi, composé de Muscat (50%), Macabeu (20%) et Chardonnay (30%). Légèrement trouble (pas de filtration), il révèle une belle fraicheur, avec des arômes de fleurs blanches et d'agrumes.
En bouche, c'est bon, dôté d'une jolie minéralité, avec un léger perlant qui se perd avec l'aération.

A table!
Nous comparons alors un Vieilles Vignes 2009 et Le Soula 2008 blancs.

- Vieilles Vignes Blanc 2009

photo-49

Le nez s'articule autour du citron, de la pomme tatin et du fenouil. Le vin possède un beau gras.
En bouche, l'attaque est très soyeuse sur les herbes fraîches et est dotée d'une belle persistance aromatique.
Ce vin m'a toujours plu et ce millésime 2009 ne déroge pas.

- Le Soula Blanc 2008

photo-48

Le vin semble légèrement moins "mûr".
Le nez comporte quelques similitudes avec le Vieilles Vignes mais est plus discret.
En bouche, je lui trouve des arômes de fenouil, d'herbes fraîches et une belle amertume.
C'est très bon, mais je suis plus conquis par le Vieilles Vignes.

Une petite pause s'impose, avant d'amener la Coume Gineste 2009 accompagnée d'une brouillade d'oeufs aux truffes.

photo-46
photo-45

J'attends beaucoup de cette cuvée, ce vin reste dans mes plus beaux souvenirs de dégustation.

photo-40

Ce 2009 est d'un jaune brillant intense.
Le nez est assez gras, sur les fleurs blanches, les pêches blanches et un côté épicé assez complexe. Le verre est "aromatisé" à la Coume Gineste... c'est superbe!
En bouche, c'est soyeux, encore plus que le Vieilles Vignes... autour de la table, j'entends "velours"... c'est aérien, une parenthèse enchantée... la finale est interminable, avec de superbes amers... un très grand vin, mais encore bien jeune...

Passons maintenant qux rouges.
Nous débutons avec Les Calcinaires 2009 tout en fruit!

photo-50

La cerise à l'alcool, le foin coupé et le cassis articulent ce vin.
C'est frais et le plaisir est immédiat... c'est tout de même dur d'enchainer ce vin après la Coume Gineste... 


Le carré d'agneau et sa ratatouille seront servis avec d'une part le Vieilles Vignes 2008 et le Soula 2008 rouge puis une Muntada 2005.
Et là, effectivement, nous commençons à oublier la Coume Gineste.
C'est un autre registre, mais la trâme de la buvabilité, si chère à Gérard Gauby est le fil d'Ariane de cette dégustation.

- Vielles Vignes Rouge 2008

photo-53

Le nez est tout d'abord assez discret et un peu sur l'alcool. Cela se dissipe au fur et à mesure et laisse place aux mûres sauvages, aux herbes fraîches, aux épices et au tabac.
En bouche, c'est gourmand, mais très digeste, sur les fruits noirs, le tabac et de nouveau les épices.
Très bon.

- Le Soula 2008

photo-51

Un nez un peu plus évolué sur le tabac, le pruneau, les cerises à l'alcool. Ce vin plait beaucoup à tout le monde.
En bouche, c'est soyeux, et je ressens de nouveau les épices, le tabac et les fruits noirs.
La persistance en bouche est magnifique...

- La Muntada 2005

photo-43

photo-41

Là, la Coume Gineste est loin dernière nous... pour moi, c'est le vin de la journée...

photo-44

Le nez s'articule autour de la cerise, du cassis et un côté mentholé. Puis il me rappelle des odeurs de sous-bois chez mes grands-parents en Ariège, lors de nos quêtes aux champignons. Il m'évoque ce mélange de girolles et de sol humide des fôrets des pyrennées... C'est complexe, et tout le monde le sent énormément avant de le goûter... j'entends "c'est un vin à sentir". Et c'est vrai qu'après 4h d'ouverture, le vin se livre. Le matin, il était beaucoup plus discret, comme si je l'avais dérangé en l'ouvrant. Maintenant, il est apprivoisé et se laisse aller... tout comme nous d'ailleurs.
Le toucher de bouche est superbe, les épices, les fruits noirs et le tabac s'offrent à nos papilles. La finale réglissée est interminable. C'est superbe!! C'est d'ailleurs la première bouteille qui est terminée.

Le repas se termine avec les bouteilles restantes et la Coume Gineste se marrie très bien avec une vieille mimolette.

Tout le monde à l'air conquis, pour ma part, je pense au Domaine Gauby et au plaisir qu'il nous a apporté ce dimanche... Immense!!

Le domaine Gauby: ICI 

 

Partager cet article

25 juillet 2012 3 25 /07 /juillet /2012 22:45

Le château de Fonsalette appartient à une figure emblématique de la Vallée du Rhône méridionale... Monsieur Emmanuel Reynaud à qui appartient aussi le Château Rayas.

Ce soir, nous avons ouvert un Fonsalette Rouge 2004 mais 100% Syrah.

fonsa

La robe est d'un beau rouge relativement sombre et peu évolué.

Au nez, les fruits rouges sont bien présents, suivis de notes animales et de légères épices (poivre).
L'odeur invite à le goûter!!

Le toucher de bouche est superbe... certains diraient "de la dentelle"...
Le vin est dôté d"une grande finesse mais avec tout de même la fougue d'une belle syrah.

C'est complexe, axé sur les épices, le poivre notamment et toujours les fruits rouges bien mûrs. 
Le vin possède une magnifique longueur qui fait saliver...
C'est très bon!

La bouteille d'ailleurs, se videra assez rapidement.

Encore une belle expérience avec les vins magiques d'Emmanuel Reynaud.

Partager cet article

16 juillet 2012 1 16 /07 /juillet /2012 21:21

Une première rencontre avec ce vin, composé de 80% de clairette, 10% de grenache blanc, 5% d'ugni blanc, 3% de bourboulenc et 2% de muscat blanc.

simone bt


Cela fait maintenant plusieurs années que je guettais le moment de goûter ce château de Provence. L'appellation de ce vin est assez méconnue, le vin de Palette, située tout près d'Aix en Provence sur 23 hectares.
L'appellation reconnue en 1948 doit son nom au hameau de Palette situé au centre du cirque du même nom à quelques kilomètres d'Aix en Provence. 
Le terroir de l'appellation Palette se situe sur les calcaires lacustres de Langesse et de Montaiguet. Le vignoble se trouve uniquement sur des sols d'éboulis calcaires et caillouteux.

simone bc


Le vin a été ouvert 1 heure avant le repas et n'a pas été carafé.

simone V

La couleur est d'un jaune brillant assez soutenu.

Au nez, je lui trouve des arômes de poire, de fenouil, mais aussi un côté garrigue et des notes de fruits secs grillés.
En bouche, c'est très bon, doté d'une belle longueur. Il y a un côté végétal qui s'ajoute à tous ces arômes et qui rend le vin vraiment très agréable.


Un très beau vin qui s'exprime déjà très bien malgré sa jeunesse.
A regoûter dans quelques années... 

Partager cet article

12 juillet 2012 4 12 /07 /juillet /2012 19:53

hortus-bt.jpg

 

Une bouteille ouverte ce soir, du languedoc, la grande cuvée du domaine de l'Hortus.
Le vin est composé de Chardonnay, de Viognier et de Roussane.


hortus-v.jpg


La couleur est d'un jaune doré assez soutenu.
Le nez est assez bizarre au début... j'ai l'impression de sentir un vin doux, mais cela s'estompe au bout de quelques minutes.
Ensuite, les arômes tournent autour des fruits secs (abricots), de la mangue, de la poire et des fleurs blanches.

En bouche, c'est c'est assez frais, bien que quelque peu marqué par l'élevage et par l'alcool en fin de bouche. C'est bizarrement un peu déstructuré...
Cependant le vin présente un beau gras et une belle amertume en fin de bouche.

Un vin agréable mais qui, peut-être ne se gardera pas trop longtemps...

 

Partager cet article

Présentation

  • : Le Flacon
  • Le Flacon
  • : Blog sur la vigne et le vin. Mes découvertes, mes déceptions, les wine-tasting à la maison...
  • Contact

Recherche