12 juillet 2012 4 12 /07 /juillet /2012 19:53

hortus-bt.jpg

 

Une bouteille ouverte ce soir, du languedoc, la grande cuvée du domaine de l'Hortus.
Le vin est composé de Chardonnay, de Viognier et de Roussane.


hortus-v.jpg


La couleur est d'un jaune doré assez soutenu.
Le nez est assez bizarre au début... j'ai l'impression de sentir un vin doux, mais cela s'estompe au bout de quelques minutes.
Ensuite, les arômes tournent autour des fruits secs (abricots), de la mangue, de la poire et des fleurs blanches.

En bouche, c'est c'est assez frais, bien que quelque peu marqué par l'élevage et par l'alcool en fin de bouche. C'est bizarrement un peu déstructuré...
Cependant le vin présente un beau gras et une belle amertume en fin de bouche.

Un vin agréable mais qui, peut-être ne se gardera pas trop longtemps...

 

Partager cet article

28 juin 2012 4 28 /06 /juin /2012 21:44

During our last wine night around the Loire Valley, we opened a wine from François Chidaine. Les Choisilles 2007. 
François Chidaine is a great producer in Loire, one of the best of Montlouis sur Loire.

choisilles.jpg

The wine is very bright, with a nice golden yellow colour.

The nose reveals very nice flavours... honey, white fruits, bitter orange, truffles and chalky notes.

The palate is very good, with an extreme minerality!!
It is really interesting, around honey and white fruits...
A nice fat, but with a great freshness and a hint of bitterness make that this Montlouis is very well structured!!

A very good wine!!

Partager cet article

25 juin 2012 1 25 /06 /juin /2012 22:07

Sur les conseils d'un ami, j'ouvre ce soir un Chablis de Patrick Piuze.
J'avais déjà goûté un vin de M. Piuze mais sur un millésime plus ancien et je n'y n'avais pas prêté beaucoup d'attention. C'est en discutant avec Michael dimanche, que ma curiosité a été piquée... il avait goûté un 2010 selon lui "magnifique".
Alors, allons-y!!


piuze.jpg

Le vin se pare d'un beau jaune doré étincelant... 

piuze-verre-copie-3.jpg

Au nez, c'est très agréable.
C'est frais, avec de beaux arômes de poire, de beurre salé et de citron.
En bouche, l'attaque est superbe, avec un très beau toucher de bouche.
Le vin laisse se dégager des arômes d'agrûmes, un beau côté végétal d'herbes fraiches et d'une superbe acidité. C'est très bon. Le vin possède une belle persistance relevant ce côté salin et agrumes...

C'est très bon!!
Il va falloir rentrer quelques bouteilles à la cave.

Un beau domaine qui ne m'avait pas marqué sur ses 2008. Là, je suis conquis.


A noter que Patrick Piuze est canadien, ancien oenologue de Jean-Marc Brocard (vigneron bio à Chablis). Il a créé en 2008 sa structure de négoce afin de faire ses propres Chablis.

Partager cet article

21 juin 2012 4 21 /06 /juin /2012 21:46

In the Loire Valley, there are two brothers (Nady and Charly Foucault) who make one of the best Saumur Champigny of the appellation... the Clos Rougeard.
There are 3 "cuvées", named Clos, Poyeux and Bourg. I already spoke about Clos 2007 HERE, but last friday, with a night around Loire Valley, we opened a Poyeux 2004.

 

poyeux.jpg

The bottle was opened 3 hours before eating.
The nose is very interesting with dark fruits (blackberry), red pepper, with a nice freshness.
The palate is very interesting, complex, very sweet, very balanced with a nice length...
It is very good, I like the fineness and the elegance... What a great wine!!

I really like this domain, one of my favourite...

Here is a link of a video with the Foucault Brothers about Clos Rougeard : LA REVOLUTION DU CLOS ROUGEARD 

Partager cet article

19 juin 2012 2 19 /06 /juin /2012 22:08

La semaine dernière j'ai ouvert un blanc et un rouge du même domaine, le domaine du pas de l'escalette. Situé sur les contreforts du Larzac, Delphine Rousseau et Julien Zernott dirigent 15 hectares de vigne en terrasse entourées de murets de pierres sèches appelés "clapas". C'est d'ailleurs le nom que portent les deux vins dégustés.


Les Clapas 2009, Blanc
:

clapas-blanc.jpg

Ce beau vin est composé de Carignan Blanc, de Terret Bourret et de grenache blanc.
La robe est d'un beau jaune clair, brillant.
Le nez s'articule entre les fleurs blanches, les agrumes, le fenouil et les fruits blancs. 
En bouche, le vin possède une belle matière, gourmande et fraîche. La finale est assez longue sur des arômes anisés et salins.

Un vin vraiment agréable.



Les Clapas 2008, Rouge :

Clapas-Rouge.jpg


Le rouge quant à lui est composé de vieux carignans, de grenache, cinsault et syrah.
Le nez révèle des arômes de fruits noirs (mûres) et des notes de garrigue. L'alcool n'est pas trop présent, c'est agréable.
En bouche, j'apprècie un peu moins que le blanc.
Autour des fruits noirs, des épices, avec une finale sur le pruneau et la réglisse. L'alcool est légèrement présent... Mais c'est tout de même bon avec la grillade qu'il accompagne.

Un vin de plaisir...


En tout cas, un domaine que je ne connaissais pas et que je découvre avec plaisir. J'ai trouvé le blanc plus intéressant que le rouge.

Partager cet article

5 juin 2012 2 05 /06 /juin /2012 18:58

Rhone Valley again...

gigondas

The wine presents a dark red colour.

gigondas verre

The nose reveals aromas of strawberry and raspberry. After aeration, I can find toasted bread, cinnamon and a hint of smoke (due to the oak barrel).

The mouth is very interesting, fresh, smooth with a nice acidity.
A really good Gigondas ready for now!!

Very nice!

 

Partager cet article

22 mai 2012 2 22 /05 /mai /2012 23:08

Après un diner autour d'une belle bouteille de Georges Roumier, nous ouvrons une bouteille d'un vigneron que j'apprecie particulièrement, un Pur Sang 2005 de Didier Dagueneau. Malheureusement, Didier Dagueneau, cheveux tressés et barbe broussailleuse est décédé dans un accident d'ULM en 2008. C'est donc avec une certaine émotion que j'ouvre la bouteille que j'avais ramené pour la soirée...

Pur sang bt face

Le vin est d'un beau jaune doré intense d'un superbe éclat.

pur sg verre-copie-2


Pas de carafage, je verse directement dans les verres.

Le nez est superbe, complexe, s'articulant autour du jasmin, des fruits exotiques et même de quelques notes pétrolées.
Nous restons longtemps à sentir ce verre... Les arômes m'emportent sur les terroirs de très grands Sauvignons. C'est magnifique.

En bouche, je suis conquis. La tension des vins de Didier Dagueneau est inimitable. C'est magnifique. Il commence à être tard, l'alcool aidant je suis à la fois un peu ému et heureux de goûter ce vin. 
Les arômes de jasmin se ressentent, mais le côté tranchant, silex, est bien là. La finale est très belle, d'une longueur incroyable.

J'avais déjà parlé d'un Blanc Fumé de Pouilly de Dagueneau (ICI) mais là, nous sommes un niveau au dessus... peut-être plus d'un!

Partager cet article

22 mai 2012 2 22 /05 /mai /2012 22:18

A night in Paris after more than 2 weeks in Indonesia... Back to Boulogne to share a dinner with my friend Michael. I brought a bottle (I will speak about it later) but a bottle of red burgundy was already open: A Morey St Denis from Georges Roumier, 1er Cru de la Bussière 1996. 

morey bt

Great producer in Burgundy, I am looking forward to try this bottle.

The wine seems very young, revealing a bright red colour with a little evolution on the disk.

photo-20.jpg 

The nose is very discrete at the beginning.
After few minutes, it reveals very nice flavours of red fruits and spices.

The palate is also discrete but will be better and better during the dinner.
I like the fineness of the wine, in the mouth it is very sweet. 
Just the length is not too long but it is really a pleasure to drink this wine.
It is even better after one hour... but the bottle is almost empty.

With a red meat prepared by Michael, I enjoyed this night.



 

Partager cet article

23 avril 2012 1 23 /04 /avril /2012 21:29

Tout commence par l'ouverture d'un Barbaresco 1999 Gaja... Il est 16h30...

Diner-OLIYMIRO 1725

Diner-OLIYMIRO 1716

La couleur est d'un beau rouge brillant.
C'est un peu fermé et mérite donc d'être ouvert si tôt.
Je laisse la bouteille de côté et en profite pour aller la cave récupérer les autres bouteilles de la soirée. Miro m'ayant donné le menu, nous avons choisi ensemble les vins qui accompagneront les belles assiettes de ce soir.

J'arrive chez Oli y Miro vers 19h afin d'ouvrir les autres bouteilles.

L'apéritif commence doucement avec un vin de Marie-Thérèse Chappaz, son Fendant 2010, cuvée Président Troillet.

Diner-OLIYMIRO 1729 

Le vin est ouvert juste avant de commencer l'apéritif.

Diner-OLIYMIRO 1728

Le vin est d'un jaune pâle très limpide et brillant.

Au nez, c'est assez discret juste après ouverture, puis ensuite, c'est la poire et les agrumes qui s'expriment dans le verre. Je relève aussi la présence d'amande.

En bouche, le vin est dôté d'une belle fraicheur et d'une belle acidité. C'est très tranchant. La finale révèle une petite note saline très agréable.
Ca commence bien. 
Je retrouve Miro en cuisine qui prépare la mise en bouche prévue avec ce vin, une terrine de foie gras mi-cuit à la perche du lac, accompagnée d'une confiture de pruneau au Xérès.

Diner-OLIYMIRO 1730 

C'est très fin, et le mariage poisson foie-gras et confiture de pruneau est excellent.

Diner-OLIYMIRO 1732

Nous passons à table.

La première entrée est un carpaccio de Loup, sauce aux huîtres et pommes vertes, zeste de citron vert et fleurs de courgettes.

Diner-OLIYMIRO 1740

Le plat est accompagné d'un grand vin alsacien, un Riesling Grand Cru Muenchberg 2008.

Diner-OLIYMIRO 1719

J'apprècie particulièrement ce domaine. La tension des vins d'André Ostertag est superbe. Ces vins sont magnifiques.

Diner-OLIYMIRO 1742

Le vin est d'un beau jaune doré.
Le nez est très beau, d'une belle complexité. Je lui trouve des arômes de cire d'abeilles, de fruits jaunes, de coing et des notes pétrolés.
En bouche, le vin révèle une énorme tension. J'apprécie les fruits jaunes, le côté ciré et la belle longueur d'une superbe minéralité. 
Un très très beau vin!!
Le mariage avec le plat est excellent. C'est d'ailleurs grâce à Massimo Raugi (ancien sommelier des Tablettes de Jean-Louis Nomicos à Paris) que ce vin a été placé sur ce plat... Merci Mazzo.


Ensuite, ça chauffe en cuisine...

Diner-OLIYMIRO 1744 Diner-OLIYMIRO 1746

Les morilles, les pois, les fèves et la laitue romaine dans un jus magnifiquement assaisoné et agrémenté de truffes noires feront le deuxième plat.
Je profite d'être en cuisine pour goûter le plat et vérifier que l'accord avec le champagne Initial d'Anselme Selosse est intéressant. Et effectivement ça marche.
La bouteille a été ouverte 1h30 avant que ce plat ne soit servi.

Dans l'assiette ça donne ça:

Diner-OLIYMIRO 1748

En bouche, c'est top!
L'assaisonement est superbe. J'aime beaucoup.
L'accord avec le champagne est parfait.

Diner-OLIYMIRO 1737

Diner-OLIYMIRO 1736

La couleur est d'un jaune soutenu tirant sur le bronze. 
La bulle est très très fine.

Au nez, je trouve des arômes de fruits jaunes, de noix et noisettes, ainsi que des épices. Je trouve cela très complexe et prend réellement du plaisir à sentir ce vin. Ce champagne déjà décrit ICI, me fait plus penser à un grand vin de repas qu'à un champagne d'apéritif.
En bouche, c'est très frais, d'un beau volume et d'une très belle longueur. C'est vraiment bon, s'articulant autour de fruits jaunes et de fruits secs...
La morille préparée ainsi s'accorde vraiment bien avec cette cuvée Initial.

La table est unanime, c'est pour le moment le meilleur accord.

 

Petite pause avant d'attaquer la suite. Nous en profitons pour faire un point score sur le Clasico qui est en train de se jouer à Barcelone: Barça VS Real.

 

Puis retour en cuisine, pour le plat de resistance, une épaule de Porcelet servie avec une sauce à l'orange et baies de genièvre. C'est ici que notre bouteille ouverte à 16h30 sera servie.

Diner-OLIYMIRO 1745

Diner-OLIYMIRO 1749
Diner-OLIYMIRO 1750

Le Barbaresco 1999 de Gaja. Tout un symbole pour Miro qui est italien, et qui attend beaucoup de cette bouteille.

Diner-OLIYMIRO 1725

Diner-OLIYMIRO 1751

Le vin est d'un rouge sombre avec un disque légèrement tuilé.
Au nez, ça sent très très bon. Cela s'articule autour d'odeurs de tabac, de pruneau, d'épices, je lui trouve aussi un côté végétal (herbes fraiches).
Le toucher de bouche est superbe. C'est frais, laissant s'échaper des arômes de pruneau, d'épices. Mais la fin de bouche me déçoit très légèrement, car l'alcool est encore assez présent. Peut-être faudrait-il attendre encore un peu... 
C'est tout de même très bon, et la bouteille se vide assez rapidement!

Nouvelle pause avant le fromage alors que le Real remporte le clasico... pour le bonheur de Peter.

Pour accompagner un St Marcellin ou un Gorgonzola j'ai choisi un champagne, le Brut Rosé Grand Cru d'Egly-Ouriet.

Diner-OLIYMIRO 1752

Diner-OLIYMIRO 1753

La robe est entre l'orange et le rose saumon.
Le nez est envoûtant, floral (fleurs blanches et rose), je décèle aussi un côté brioché. Avec l'aération, la fraise des bois se révèle.
En bouche, la bulle est d'une finesse incroyable, le vin est énergique.
C'est très bon, long en bouche et dôté d'une très belle acidité!!
L'accord avec le fromage est vraiment intéressant.


La bouteille pour le dessert a été ouverte à l'apéritif et là, c'est moi qui attend beaucoup de cette bouteille, un Grain d'Or mi-flêtri 2008 de Marie-Thérès Chappaz. 

Diner-OLIYMIRO 1755

Diner-OLIYMIRO 1756

Le nez est magnifique, sur les fruits confits, les fleurs blanches, la cire d'abeilles et les fruits secs. Une belle complexité!!
En bouche, c'est interminable, avec un côté ciré, térébenthine et une finale saline très agréable. Un très très beau vin!!!
Pour accompagner cette excellente bouteille, Oli nous avait préparé un Arlequin (composé de crème brûlée vanillée, de biscuit chocolat et mousse chocolat si je me souviens bien...), un sorbet passion, une glace stracciatella et des fruits rouges frais. Un délice.

Diner-OLIYMIRO 1758

Vraiment une très belle soirée, avec de belles assiettes et de beaux vins... Merci Oli et Miro pour avoir si bien accompagné ces vins grâce à vos superbes plats!
A refaire...

Partager cet article

9 avril 2012 1 09 /04 /avril /2012 08:29

Il y a des soirs en avril où l'on préfèrerait qu'il fasse plus chaud. Profiter d'une terrasse et du soleil qui tombe sur le lac Léman. Au lieu de cela, la pluie s'invite à l'apéritif et le thermomètre approche difficilement les 10 degrès. Mais cela ne me démotive pas et la Cuvée Manon 2008 du Clos Marie placée au frigo sera tout de même débouchée ce soir...

manon.jpg

Le Clos Marie est un domaine que j'affectionne tout particulièrement, peut-être parce que c'est la région natale de ma maman, ou tout simplement parce que les vins sont vrais et plein de vie.

 Manon1.JPG


Le vin est d'un beau jaune doré, très brillant.
Au nez, ça sent bon. Je lui trouve des arômes de fruits jaunes, exotiques et un côté floral. Je note un côté ciré et beurré...
En bouche, c'est très agréable, gourmand, d'une belle finesse et très frais. Aucune lourdeur en bouche, ce vin donne envie de le boire!!
Bref, un beau vin, d'une belle longueur.

Merci au Clos Marie (Francoise Julien et Christophe Peyrus), de nous avoir amené un peu de soleil grâce à cette bouteille, durant cette soirée grise à Lausanne.


 

 

 

Partager cet article

Présentation

  • : Le Flacon
  • Le Flacon
  • : Blog sur la vigne et le vin. Mes découvertes, mes déceptions, les wine-tasting à la maison...
  • Contact

Recherche

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog