Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 septembre 2013 2 10 /09 /septembre /2013 21:18
Domaine des Tours 2009 Rouge

Cela faisait longtemps que je n'avais pas ouvert cette cuvée.
Ce rouge m'a toujours séduit par sa buvabilité et par ses arômes sudistes charmeurs.
Ce 2009 ne déroge pas à la règle.

Le nez est plein de fruits rouges et d'épices. Puis avec l'aération des notes de cuir, de tappenade et de rose s'échappent du verre.
En bouche, c'est suave, sur les épices, les fruits rouges et une pointe de pruneau.
Un peu chaud en fin de bouche, mais le jus est joli et le vin se boit assez vite.

Une jolie bouteille!!

Repost 0
26 août 2013 1 26 /08 /août /2013 20:52
Henri Bonneau, Marie Beurrier 2004

C'est samedi.
Balcon de l'appartement.
Il fait beau.
C'est mon anniversaire.
J'ouvre une belle bouteille dénichée par Christian du Millésime.

Ce Marie Beurrier a été ouvert en milieu d'après-midi pour le repas du soir.
J'avais déjà dégusté ce MB 2004 lors d'une dégustation au millésime (lien ci-dessous).
Ce soir, le vin m'a encore plus séduit!

Le nez dévoile des arômes de cerise, de griotte, de fruits rouges et de tabac.
La bouche est magnifique, majestueuse, typée Chateauneuf, avec des fruits rouges et du tabac. Un côté velouté ou plutôt ciré tapisse le palais.
C'est très frais et digeste et la longueur est incroyable.

Le reste le lendemain sera aussi bon.

Du grand art, un élevage magique, comme "seul" Henri Bonneau sait le faire!
Encore...

C'est samedi.

Il fait beau.
C'est mon anniversaire.
Je pense à Henri Bonneau.
J'ai ouvert une très belle bouteille!!

Repost 0
20 août 2013 2 20 /08 /août /2013 19:27
Château Rayas Blanc 2007

Il y a des moments qui restent gravés longtemps dans la mémoire. La dégustation de cette bouteille de Rayas Blanc 2007 en est un. D'une part parce que c'est une très belle bouteille, mais aussi parce que tout était là pour que la bouteille soit belle. Marie, qui vie avec moi depuis plusieurs années, Seb, un de mes meilleurs amis (grand amateur de vin) et une soirée d'été agréable.


Le vin est ouvert à 10h le matin pour être bu le soir autour de 21h.
A l'ouverture, le nez est très discret, un peu floral, un peu sur la prune... Ca ne sent pas mauvais mais ce n'est pas incroyable.
La bouche est belle, dotée d'une belle finesse mais ce n'est pas transcendant et marqué par une chaleur en fin de bouche assez pregnante.

Puis le soir arrive... Un oeuf poché sur un écrasé de pommes de terre et truffe blanche accompgane ce vin... ou l'inverse je ne sais plus.

Le plat est correct (c'est moi qui l'ai fait) alors que le vin est magistral (c'est Emmanuel Reynaud qui l'a fait).
Le nez est incroyable de fraicheur, tout est en place. Les herbes fraiches, un côté exotique, les fruits blancs et une superbe vivacité s'échappent du verre... Complexité!
Le toucher de bouche est soyeux.
C'est gras, plein, doté d'une patine superbe.
La finale est riche, amère, saline et réglissée.
C'est long, long, très long...
Seule une petite pointe d'alcool me dit de patienter encore un peu pour les autres...
Le temps s'est arrêté... les mots manquaient autour de la table... quelle bouteille...

Un très beau moment!

Repost 0
18 août 2013 7 18 /08 /août /2013 19:43
Domaine du Collier 2010, Saumur Blanc

Premier Blanc du weekend que ce Saumur du Domaine du Collier 2010.
La bouteille est ouverte et épaulée une heure avant de passer à table.

Le nez est expressif, évoquant le fenouil, les fleurs blanches, la rose et un côté "ciré". L'élevage est présent mais pas gênant.


En bouche, c'est très frais, digeste, c'est bon!
Je lui trouve des arômes de jasmin et de citron.
C'est même très bon!

Repost 0
13 août 2013 2 13 /08 /août /2013 22:24
Domaine de Montcalmès 2009 Rouge

Le weekend est là, Seb aussi, arrivant à peine de Normandie.
Ce sera la première bouteille de Rouge du weekend, un Domaine de Montcalmès 2009.


Après 3 heures de carafe, le vin se dévoile doucement.
Le nez s'articule autour des épices (poivre), de la griotte et d'un côté féminin (je sens la rose??).

La bouche est belle, le toucher est soyeux, révélant les épices et les fruits noirs.
Le vin sera encore meilleur le lendemain, gagnant en longueur, avec une finale moins chaude que la veille.

Le weekend commence bien!!

Repost 0
16 juillet 2013 2 16 /07 /juillet /2013 22:38
Néo Nervis 2011, Domaine de la Nouvelle Don(n)e

Voila un domaine que je ne connais pas très bien et qu'un sommelier Lausannois m'a fait découvrir (Florent pour ne pas le nommer).

La bouteille a été bue au restaurant pour l'anniversaire de Marie et donc, pas de prise de notes. Mais de mémoire, j'ai été plutôt charmé!

Au nez, c'est frais, floral et sur les fruits jaunes. Très agréable.
En bouche, le vin possède un joli gras, et de jolis arômes (poire).
La finale est saline et donne du peps!

C'est Bon, tout simplement Bon!

Repost 0
15 juillet 2013 1 15 /07 /juillet /2013 19:43
Domaine de l'Aurage 2009

Déniché chez un caviste normand cette belle bouteille "L'Aurage 2009", élaboré par le fils (et sa femme) de l'incontournable François Mitjaville. C'est donc Louis qui élabore ce Côtes de Castillon composé de 80% de Merlot et 20% de Cabernet Sauvignon.

 

La bouteille est ouverte 2 heures avant le repas.
Au nez ça sent bon les fruits noirs et les épices, c'est complexe, mais l'élevage est encore bien présent.
En bouche, ce n'est pas lourd, même si le bois est un peu là, cela reste frais. La longueur n'est pas incroyable, mais c'est bon, et accompagne parfaitement la côte de boeuf.

Une jolie bouteille mais pas donnée...

 

Repost 0
24 juin 2013 1 24 /06 /juin /2013 20:41

Fonsalette 2650

 

Vendredi 21 juin, jour de la fête de la musique, nous sommes 10 autour de la table afin de goûter les Fonsalette d'Emmanuel Reynaud.

Fonsalette 2653
Les millésimes proposés sont: 1999-2000-2001-2003-2004-2004 100% Syrah-2006-2007 et 2008.
Les vins sont servis à l'aveugle et 3 pirates sont glissés dans cette liste (Côtes du Rhône Charvin 2004, Château des Tours 2006 et Crozes-Hermitage d'Alain Graillot 2008).

Fonsalette 2655

En guise d'apéritif, un Viré-Clessé Quintaine d'Emilian Gillet 2010 est servi.
Fonsalette 2667
Juste un verre pour se mettre en appétit.
 Un billet sera consacré à ce beau domaine du Maconnais.

 


Les vins sont servis par paire et nous commençons par 2004 et 2006
Fonsalette 2663
Château de Fonsalette 2004
Ce sont d'abord les fruits rouges qui s'annoncent avant d'être suivis par les épices et le tabac. Ca sent bon, ça commence fort.

En bouche, c'est superbe. Bien équilibré, le vin possède une belle fraîcheur, la finale évoque la fraise et les épices. Je resterais bien sur celui-là tout le repas...

 

 

 

Fonsalette 2672
Château de Fonsalette 2006

On sent que le vin est plus jeune. La fougue n'est pas encore complètement canalisée.

Le nez s'articule autour des fruits rouges (fraises des bois), les épices et l'orange sanguine.

En bouche la fraîcheur est moins présente que sur 2004, la finale épicée laisse transparaître un caractère un peu chaleureux (pointe d'alcool).

 

 

 

Ensuite les deux suivants sont 2000 et 2003

 

Fonsalette 2675
Château de Fonsalette 2000

Le nez est superbe, sur la griotte, les épices et le cuir.

La bouche est exquise, révélant les épices et une belle minéralité. C'est frais et très présent en bouche à la fois.

C'est très bon.

 

 

 

Fonsalette 2671
Château de Fonsalette 2003

Le nez est plus marqué sur la réglisse les épices et les fruits rouges.
Il y a un côté plus chaud, plus sudiste que sur 2000.

En bouche, c'est bon, le vin possède un gros volume, mais cela reste très digeste.

Peut-être une légère note d'alcool en fin de bouche.

 

 

 

Puis , c'est au tour de Fonsalette 2007 et Chateau des Tours 2006

Fonsalette 2670
Château de Fonsalette 2007
Le nez est au départ un peu moins ouvert que les précédents.

Mais il y a toujours la fraise écrasée et les épices. Je lui trouve un côté ciré supplémentaire.

En bouche on sent le potentiel qu'a ce vin. C'est puissant et tout autant gourmand.

C'est bon, mais sera bien meilleur pour qui sait attendre.

 

 

 

Fonsalette 2673
Château des Tours 2006
Une nouvelle fois la fraise est au rendez-vous, mais accompagnée de cerise et d'un côté "maquis méridional".

La bouche est fraîche, équilibrée et gourmande.

C'est un peu moins complexe que Fonsalette certainement, mais c'est très bon.

Une belle surprise.

 

 

 

Une petite pause et nous passons à 1999 et 2001.

 

Fonsalette 2665
Château de Fonsalette 1999

Le nez est superbe, tout le monde est d'accord autour de la table.

Les épices, la fraise, des senteurs d'orange sanguine, de garrigue... c'est (presque) parfait.

La bouche est aussi magnifiquement fraîche, sans aucune lourdeur mais avec pas mal de matière. C'est très très long en bouche.

Pour l'instant la bouteille de la soirée.

 

 

 

Fonsalette 2676
Château de Fonsalette 2001

Le nez est dans le même registre que le 1999, peut-être avec juste un poil moins de finesse.

Effectivement, ce 2001 est un peu plus puissant.

La bouche est belle, doté d'une belle minéralité. Le toucher de bouche est une nouvelle fois incroyable, tout comme la longueur.

Une autre superbe bouteille.

 

 

 

Il nous reste à déguster les Syrah, puisque le Côtes du Rhône 2004 de Charvin est bouchonné, avant de finir par 2008...

 

Fonsalette 2666
Château de Fonsalette 2004, SYRAH

Le nez est très beau s'articulant autour des épices, poivre, des fruits rouges et noirs et un côté frais (eucalyptus?).

En bouche c'est très bon. Frais et digeste le vin se boit relativement vite. C'est fin et élégant. Une bien belle syrah.

La finale nous renvoie ce côté frais d'eucalyptus!

 

 


Fonsalette 2674
Crozes-Hermitage 2008, Domaine Graillot

Cette bouteille supporte bien la comparaison avec le Fonsalette Syrah et s'en tire même très bien.

Les épices, le poivre et les fruits noirs donnent un nez très agréable.

En bouche, je note la fraîcheur de ce vin et la belle longueur (un poil plus court que Fonsalette).

Un réel plaisir à boire!

J'avais déjà fait un billet sur ce vin ICI en octobre 2012.

 

 

 

Fonsalette 2664
Château de Fonsalette 2008
Carafé quelques heures, 2008 est gourmand et déjà prêt à être bu.

Le nez est superbe, vigoureux mais charmeur avec ses arômes de fraise, de rose, d'épices et d'orange sanguine.

En bouche c'est très bon, tout aussi charmeur.

C'est fin, élégant et gourmand... on devient vite addict.

 

 

 

La soirée se termine en finissant les bouteilles maintenant découvertes.

Difficile de désigner les plus belles bouteilles tellement tout était bon.

Toutefois, 1999, 2001, 2008 (pour sa buvabilité) et le 2004 Syrah restent encore dans ma mémoire.

Fonsalette 2656 

Repost 0
23 juin 2013 7 23 /06 /juin /2013 09:11

C'était la fin des vacances en Normandie et au détour d'une visite chez un caviste (Les Caves de la Rotonde à Alençon), j'ai trouvé cette bouteille de Simone 2006 rouge. Je n'avais jamais goûté les rouges du château Simone... belle occasion.

IMG_2611.jpg

Le nez est complexe, superbe. Je retrouve les fruits rouges (framboises, fraises des bois) et noirs (myrtille), les épices (poivre), la boîte à cigare et le parfum de rose.
C'est très très agréable.

En bouche, c'est encore un peu jeune.
Mais la trâme tannique est très belle et le vin possède une belle minéralité et une jolie longueur. Je retrouve la framboise.
Encore quelques années et ce devrait être à point, mais en l'état, c'est très bien!


 
Repost 0
19 juin 2013 3 19 /06 /juin /2013 21:18

Nous sommes vendredi 9 mai, lendemain de l'Ascension.

La pluie n'est pas au rendez-vous, ou pas encore lorsque nous arrivons au Domaine de la Soufrandière à Vinzelles (Maconnais).

Nous rencontrons Elodie qui s'occupera de nous durant plusieurs heures.

 

Nous commençons par une visite dans les vignes.

Soufrandiere 2530 

Elodie nous explique que le domaine a été acheté en 1947 par le grand-père des actuels propriétaires. Professeur de médecine, il agrandit le domaine en achetant d'autres parcelles pour obtenir 1 hectare de vigne dans l'appellation Pouilly-Vinzelles, climat "Les quarts". Mais ni lui, ni son fils n'exploiteront le domaine, travail qui sera confié en metayage et la vinification sera faite en coopérative.

Soufrandiere 2535 

Ce n'est que depuis l'an 2000 que Jean-Philippe et Jean-Guillaume décident de produire leur vin, en passant par la biodynamie pour leurs 4,5 hectares actuels.

A cela, ils ajoutent une activité de négoce, avec achat de raisin sur pied, vendanges manuelles et vinification au Domaine de la Soufrandière, dans le respect de leurs convictions.

Soufrandiere 2531 

Aujourd'hui, le 3ème frère, Marc-Antoine a rejoint l'aventure.

 

Dégustation:

Soufrandiere 2539 

BRET-BROTHERS - Macon-Chardonnay 2011
Elevage en cuve.
Le nez s'articule autour des agrumes, de parfum féminin et d'un côté végétal (feuilles fraiches).
En bouche c'est frais, même si la fin de bouche est un peu chaude (alcool). Je ressens quelques notes de bonbon... anglais? 

BRET BROTHERS - Pouilly-Fuissé - Terres de Vergissson 2011
2 parcelles, élevage en fût de chêne (de plusieurs vins)
Le nez est floral, frais. Un côté fruité se dégage à l'aération dans le verre.
La bouche est jolie, fraîche, minérale, dotée d'une belle longueur.
C'est vif!

BRET BROTHERS - Pouilly-Fuissé La Roche 2011
Vignes situées sur le flanc Est de la Roche de Vergisson (350m Altitude), 11 mois de fût + 6 mois de cuve.
Le nez est frais mais plus fermé que le précédent. Ca sent les herbes fraîches.
En bouche, c'est frais, avec un côté floral et un joli gras.
La longueur est belle.

Soufrandiere 2538

LA SOUFRANDIERE - Pouilly-Vinzelles - La Soufrandière 2011
Une partie en cuve et l'autre en fût
Le nez est frais et agréable.
La bouche est citronnée, fraîche, dotée d'une jolie longueur, avec une finale un peu sur l'alcool.

LA SOUFRANDIERE - Pouilly-Vinzelles - Les Longeais 2011
11 mois de fût + 6 mois de cuve (le passage en cuve se fait après le passage en fût... pour gagner en fraîcheur selon le domaine).
Le nez est frais, sur les herbes fraîches et les agrumes.
La bouche est florale et sur les agrumes.
Belle longueur.

LA SOUFRANDIERE - Pouilly-Vinzelles - Les Quarts 2011
11 mois de fût + 6 mois de cuve
Le nez est très agréable, il y a dans le verre une belle minéralité.
En bouche, c'est de nouveau la fraîcheur qui domine associée à une belle minéralité.

LA SOUFRANDIERE - Pouilly-Vinzelles - Les Quarts, Cuvée Millerandée 2011
11 mois de fût + 6 mois de cuve
Le nez est frais sur les agrumes.
La bouche possède un joli gras, des notes de beurre salé, une belle minéralité et une belle longueur.

LA SOUFRANDIERE - Pouilly-Vinzelles - La Soufrandière 2006
Le nez est plus complexe, plus tertiaire, avec des arômes de truffe et de sous-bois.
La bouche confère une belle rondeur, c'est gras et possède un beau volume.

LA SOUFRANDIERE - Les Quarts Cuvée Millerandée 2005
Le nez est surprenant, évoquant la noix, les fruits secs, le raisin de Corynthe.
La bouche est fraîche, dotée d'une belle matière et d'une belle finale cirée.

LA SOUFRANDIERE - Beaujolais-Leynes "Bien-Venu" In X-Tremis 2011
Le nez est très intéressant, sur le poivre, le clou de girofle, les herbes fraîches et le fruit rouge.
La bouche possède une belle matière et une belle minéralité.


Soufrandiere 2532


Un grand merci à Elodie pour sa disponibilité et sa maîtrise du domaine et des vins!! 

 

Repost 0

Présentation

  • : Le Flacon
  • Le Flacon
  • : Blog sur la vigne et le vin. Mes découvertes, mes déceptions, les wine-tasting à la maison...
  • Contact

Recherche