Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 décembre 2016 2 06 /12 /décembre /2016 23:07



Cela fait plus de 5 mois que ce blog n'avait pas été alimenté.

Afin de réparer ces mois d'errance et de dégustation sans commentaire, voici plusieurs billet représentant une petite retrospective des bouteilles qui m'ont marquées... et surtout les domaines découverts durant cette période.

Bon voyage au coeur de bouteilles, toutes au moins Bio, voir Biodynamiques ou Natures!


 

Champagne Chartogne-Taillet, Sainte Anne Brut

Voici une très belle découverte avec ce domaine de 11 hectares dans le respect total de la vigne.

Voici ce que leur site raconte au sujet de la vigne:
Notre objectif est de permettre à chaque plante de s'épanouir dans le milieu où elle grandit.

• Eviter le tassement : Le travail à cheval remplace doucement les machines, laissant alors à la plante un sol aéré, dans lequel la circulation de l'eau, les échanges entre la faune et la flore sont optimums.

• Les produits issus de la chimie comme les herbicides sont bannis, pour que cette faune et cette flore fournissent à la plante la capacité de remonter une sève représentative du milieu.

• Exploiter la richesse de nos sols : Le sol abrite des centaines de variétés d'herbes, qui sont un indicateur de la santé du sol, ces herbes naturelles poussent pour nous aider à comprendre la santé de notre sol.

• Faire confiance à l'Homme : Remplacer l'Homme par la machine permet de gagner du temps, mais impacte souvent négativement cette nature qui nous nourrit. La machine n'est utilisée que si son intervention est justifiée par un avantage pour la plante, le sol ou le raisin. Les Hommes et Femmes de la maison sont primordiaux pour l'accompagnement optimum de la plante et de ses fruits.

• Le raisin : A la fin de l'année, le raisin vendangé à la main et à maturité est acheminé rapidement jusque nos pressoirs, pour ne pas altérer sa qualité, et obtenir des jus fins et précis. Aucun traitement (sauf addition de Bisulfite à la vendange) ne sera appliqué au vin, pour respecter le travail de la nature.


En cave, c'est pareil, il n'y a que du raisin!

Cette cuvée Sainte Anne est vraiment réussie, pleine de fraicheur, de salinité et de buvabilité.
Un très bela assemblage, qui peut changer chaque année. C'est la seule cuvée du domaine non millésimée.
Le vin offre une belle longueur qui lui permettra d'être un bel accord à un apéritif dinatoire.

 

 

Comment oublier les vins d'Eric Pfifferling...
Depuis mon silence, quelques bouteilles de l'Anglore ont été bues.
Eric Pfifferling possède aujourd'hui environ 7 hectares sur Tavel conduites en agriculture biologique (domaine certifié Ecocert).

Le résultat est superbe et relativement loin de ce qu'on trouve "habituellement" dans la région de Tavel... et ça fait du bien!

C'est le cas de ce "Nulle part ailleurs 2014", bu en présence de quelques amis. Je me souviens d''une superbe fraicheur, d'un bel éclat et d'un fruité gourmand.
Un vin plein d'énergie et lumineux.
Elaboré à partir de Grenache Noir et de Mourvèdre, le vin ne présente aucune lourdeur.

Des bouteilles qui font plaisir, à partager entre amis, avant d'ouvrir un Tavel du même auteur, une cuvée "Traverses" ou encore une "Pierre Chaude".
Glou!

Repost 0
17 février 2016 3 17 /02 /février /2016 22:30
La suite d'une soirée à Epalinges...

Nous continuons la soirée avec 3 champagnes rosés bien différents, tant au niveau de la couleur qu'au niveau du nez et du palais.

La suite d'une soirée à Epalinges...

Le premier champagne (premier en partant de la gauche sur la première photo) laisse s'échapper un nez relativement frais, mais assez discret. Je retrouve pas mal de fruits rouges, surtout la framboise.

La palais possède de légères notes oxydatives. La framboise est encore là, mêlée à la cerise.
La bulle est fine.
C'est bon et doté d'une très belle longueur.

Il s'agit de FEMME DE CHAMPAGNE, Rosé de Saignée, de Duval-Leroy 2007.

Ce vin une fois dévoilé, a beaucoup fait parler autour de la définition "Rosé de Saignée".
Pour ceux qui comme nous hésitaient encore, voici un bref rappel des méthodes d'obtention d'un champagne rosé:

1. Le champagne Rosé d'assemblage :
C'est de loin la méthode la plus répandue car elle permet d'avoir couleur et densité identiques d'un millésime à l'autre. Elle consiste à assembler un vin blanc clair (avant prise de mousse donc) avec 5 à 20% de vin rouge champenois, vinifié pour être non tannique.

2. Le champagne Rosé de macération ou Rosé de saignée :
Cette méthode consiste à laisser macérer de façon brève (quelques heures) les moûts avec la peau des raisins. Ce sont les pigments naturels contenus dans la peau des grains de raisins noirs qui colorent les jus. En même temps, les peaux enrichissent les jus de leurs composants aromatiques. Après macération, la cuve est "saignée" : le contenu est vidé afin de séparer le moût des peaux. Les champagnes rosés de saignée montrent généralement une robe d'un rosé plus intense mais cette couleur peut fortement varier selon les millésimes (sans que cela ne traduise une différence de qualité). Ces champagnes ont généralement une expression plus riche et présentent un caractère vineux qui les rend particulièrement aptes pour passer à table.

La suite d'une soirée à Epalinges...

Le second champagne a une robe beaucoup plus soutenue... presque sirop de grenadine.

Le nez est très expressif, frais.
C'est relativement vineux mais peut-être un poil too much.

La bouche est fraiche, et laisse s'échapper des arômes de cerise (et de framboise de manière moins soutenue). La bulle est énergique.
C'est bon à boire maintenant mais certainement le champagne gagnera à vieillir.
La longueur est belle.

Il s'agit de DIZY TERRES ROUGES 2008, de JACQUESSON

La suite d'une soirée à Epalinges...

Le dernier champagne présente une couleur pelure d'oignon.
Le vin semble assez âgé.

Le nez est tout de même relativement frais mais possède quelques notes oxydatives sur la noix fraiche. Avec le temps, le nez s'ouvrira plus et deviendra plus complexe.

En bouche, en attendant qu'il s'aère un peu, on retrouve les fruits rouges (cerise) et de légères notes sur la noix fraiche et l'amande. La bulle est fine.
La longueur est belle.


Ce vin a beaucoup gagné à s'aérer, alors que nous aurions pensé le contraire.
Une belle bouteille.

Il s'agit de GOSSET GRAND ROSE, non millésimé, mais selon la personne qui l'a apportée, cela faisait un moment que la bouteille était à la cave.

Repost 0
7 février 2016 7 07 /02 /février /2016 18:48

Le dernier weekend de janvier fut très chargé...
Tout commence autour d'un diner près de Saumur chez un ami vigneron. Histoire de bien débuter ce weekend marathon autour du vin.
Le lendemain matin, direction Angers pour le salon des Greniers St Jean. Belle journée.
Puis soirée sur place à "A boire et à manger", belle cave à manger, conviviale, avec de bons produits et de belles bouteilles.
Dimanche matin, direction Saumur pour la Dive Bouteille. Immense salon, riche en découvertes et confirmations.
Retour lundi soir à Lausanne, un peu fatigué par la soirée du dimanche soir à la Tonnelle, en compagnie de quelques vignerons...

Après 3 nuits de récupération massives, je me dirige, jeudi soir dernier, chez Steffen pour une dégustation à l'aveugle.

Au programme "léger", plus d'une vingtaine de vins.

Selon notre hôte, la soirée s'annonce catastrophique... elle sera plutôt gastrostrophique, je vous laisse juger grâce aux photos des plats. Steffen est un cuisiner hors-pair, cuissons, sauces, mariage des arômes... tout est maitrisé. Il n'y a plus qu'à ajouter à cela les bouteilles qui vont avec.

Nous commençons la soirée autour de deux champagnes.
Pas de photo pour le plat qui accompagne ces deux bouteilles, une mousse de champignons de Paris et jus de haricots verts.

Une soirée à Epalinges



Le premier champagne présente un nez frais, légèrement brioché et salin. C'est assez peu aromatique.

La bouche possède une attaque vive et fraiche.
La finale laisse s'échapper une jolie salinité.

LAHERTE FRERES, GRAND CRU BRUT NATURE NM (dégorgement 12.2012)

Une soirée à Epalinges

La deuxième bouteille me semble plus complexe, sur la noix fraiche, les arômes de beurre (légers), un côté crayeux, minéral et quelques notes végétales amenant beaucoup de fraicheur.

En bouche, la bulle est plus fine que sur le premier champagne.
On retrouve ce côté frais, végétal, ainsi que de légères notes oxydatives nobles, sur la noix fraiche.
La longueur en bouche est belle.


JACQUESSON, DIZY CORNE BAUTRAY 2004 (dégorgement 02.2013)

La deuxième série, composée de 7 vins (3 puis 2, puis 2), sera accompagnée d'un plat créé par Jean-François Piège, Ris de Veau de lait au sautoir et en miettes, jus au Savagnin et purée de choux de Bruxelles... Superbe.

Une soirée à Epalinges

.

Le premier vin de la série est malheureusement bouchonné... il s'agit d'un CHALASSES MARNES BLEUES 2011 du Domaine Ganevat.

Dans le deuxième verre, c'est plus mûr. Sur les fruits jaunes.
La bouche aussi est mûre, grasse, sur la pêche et l'abricot avec une finale évoquant la réglisse.
DIDIER JORIS, GENTIL BLANC 2011 (Païen)

Le troisième verre est encore plus mûr, de nouveau sur la pêche et l'abricot.
L'attaque en bouche est fraiche, sur les fruits jaunes mûrs, mais la fin de bouche laisse échapper une pointe d'alcool amenant un peu de chaleur.
SIMON MAYE, PAIEN 2011

Le vin suivant est encore assez mûr, relativement aromatique sur des fruits jaunes et une note de coing.
La bouche est citronnée, fraiche, longue et possédant un joli gras.
Le vin semble beaucoup plus jeune, je n'aurais jamais dit 2001.
ZUFFEREY, LE BLANC 2001

Une soirée à Epalinges

Nous poursuivons avec un vin qui m'a tout de suite séduit.
Le nez est complexe, alliant des notes de noix fraiche, d'agrumes, de poivre et d'amande amère.
La bouche est cristalline, on retrouve la noix fraiche encore.
C'est long en bouche et salivant.
Une très grande bouteille.
DOMAINE OVERNOY, SAVAGNIN OUILLE 2003

Ensuite, le vin servi est totalement différent...
C'est mûr, très aromatique, un poil exubérant.
Les fruits jaunes, mais aussi les fruits exotiques (ananas) ressortent du verre.
La bouche est riche, grasse avec une pointe d'amertume en fin de bouche amenant de la fraicheur.
ZUFFERREY, SAVAGNIN BLANC 1999

Une soirée à Epalinges


Pour finir cette série, un vin qui présente un nez sur le foin, ainsi que des notes végétales amenant beaucoup de fraicheur. C'est relativement complexe.
La bouche est fraiche, avec des notes d'agrumes (citron), de noisettes et d'amandes fraiches.
La finale est tout en fraicheur, présentant de jolis amers.
Une très belle bouteille.
DOMAINE GANEVAT, LES VIGNES DE MON PERE 2002

La série suivante est composée de deux vins et sera accompagnée d'un curry de Coquille Saint-Jacques et huile de kaffir.

Une soirée à Epalinges

.

Une soirée à Epalinges

Le premier vin de cette série possède un nez expressif, complexe, dégageant des arômes d'agrumes, de beurre, de fruits jaunes mûrs, de pomme Tatin.
La bouche est belle, fraiche, mûre.
L'attaque est sur le citron, puis sur les fruits jaunes, et la cire d'abeille.
La longueur est superbe.
DOMAINE DES COMTES LAFON, MEURSAULT CLOS DE LA BARRE 2008

Une soirée à Epalinges

Le second vin semble être de la même veine que le premier, mais en légèrement plus mûr.
Le nez est expressif, sur les agrumes et les fruits jaunes (avec quelques notes épicées?).
La bouche est fraiche, beurrée, longue et possède une finale salivante.
Tout comme la bouteille précédente, c'est très bon.
DOMAINE DES COMTES LAFON, MEURSAULT CLOS DE LA BARRE 2009

Voilà pour les blancs de la soirée.


Fin de l'Acte I.
Prochains billets pour les rosés et les rouges... A suivre.

Repost 0
18 février 2015 3 18 /02 /février /2015 22:35
L'accomplie, Champagne Savart

Dimanche midi, repas entre amis, début des hostilités.
Nous commençons par ce champagne d'auteur, l'Accomplie de Savart.

80% de Pinot Noir et 20% de Chardonnay.


Pour ceux qui ne connaissent pas le domaine, voici comment Frédéric Savart le définit:

Notre approche, à la fois pour la vigne et le vin, cherche à préserver une expression de la nature la plus pure possible. Notre philosophie peut se résumer en une phrase :

"Le meilleur vin est fait en utilisant le meilleur raisin."


À la vigne, nous privilégions le travail à la main et les méthodes préventives. Nous ne cherchons pas à éradiquer les maladies mais à préserver ou à aider à restaurer un écosystème vivant et divers.


Dès lors, la vinification et l'élevage consistent non pas à façonner les vins selon nos désirs mais de conserver et de protéger une création unique et fragile de Dame nature. Ainsi, cette logique permet de découvrir tous les aspects, toutes les nuances, en un mot toutes les subtilités d'une même appellation.

Par notre approche, le champagne Savart est un laboratoire de terroirs et un créateur de cuvées.


Revenons sur cette cuvée L'Accomplie.
Dès l'ouverture c'est très avenant.
Le nez est très vif, sur la pomme verte, la poire, les agrumes et un côté légèrement brioché.
C'est très agréable.


La bouche est fraiche, vineuse.

La bulle est présente mais fine.

Le fruité est bien présent, c'est élégant, droit, minéral et bien équilibré.
La longueur est belle!

Une très belle bouteille qui fait penser à un grand blanc qui semble plus faite pour le repas que l'apéritif.


Les autres cuvées sont autant recommandables!!

Repost 0
10 décembre 2014 3 10 /12 /décembre /2014 21:53
Champagne Vouette et Sorbée R09/09.01.2012

Voici ce que dit le site du domaine Vouette et Sorbée au sujet de la cuvée Fidèle:

« Toute notre volonté au domaine est de rester discret mais présent aux cotés de chaque cuvée. La fidèlité est exclusive par définition.
Dans ce vin vous retrouverez toutes les saveurs vineuses du seul Pinot Noir, de nettes sensations calcaires, signe d’un pur sol kimméridgien, la souplesse d’une vraie fermentation non « booster », la persistance des arômes portés par une totale vinification sous bois.

A la dégustation, veillez à poursuivre notre passion, inscrivez-vous dans le temps … Fidèle a besoin d’oxygène, d’espace, de chaleur (10, 12, 14 centigrades…).
Si vous remarquez la robe trop teintée, l’effervescence rapidement discrète, le nez légèrement décalé … c’est réussit ! Fidèle est d’abord un vin ! »


Blanc de noir , sur une année avec une pincette de vins de réserve .


Champagne servi en magnum, dimanche midi.

La couleur est assez intense, jaune profond.

Le nez est dès le départ très avenant, dégageant des arômes d'agrumes, de silex et un côté exotique.

En bouche, la bulle est très fine.
Ce qui frappe c'est que c'est vif, frais, minéral et long. Le vin possède une très belle complexité, autour de notes légèrement oxydatives, vineuses et d'une finale salivante gourmande.

C'est fin, long en bouche et fait penser à un grand vin blanc.

Superbe!

Repost 0
4 décembre 2013 3 04 /12 /décembre /2013 21:42
Grand Chelem 2013 - Episode 1

Le weekend dernier, quelques amis normands étaient à Lausanne.

Des retrouvailles en quelque sorte. C'était donc une bonne occasion d'aller chercher quelques bouteilles à la cave pour le repas du samedi soir. Ce fut un joli tour de France (et allemand) viticole.


Tout commence bien évidemment par l'apéro et pour cet apéro, un Egly-Ouriet 1er Cru, Vignes de Vrigny. Le nez est très agréable, sur les fruits jaunes, le miel et les fruits secs. La bulle est fine, très fine, l'amertume est belle et un côté crayeux très intéressant en font un très joli champagne.

Grand Chelem 2013 - Episode 1

Derrière ce champagne, c'est au tour d'un Chablis Vent d'Anges 2011 du Domaine de Pattes Loup d'être servi.

Et là, petite claque personnelle. C'est vraiment très bon. Le nez, sur les agrumes (citron, pomelo), les fleurs blanches et quelques fruits jaunes à l'aération est un modèle.

La bouche est tout aussi belle, droite, longue (on retrouve les agrumes), dotée d'une belle acidité, très fraiche avec un finale saline très agréable. Un très très beau Chablis village.

Repost 0
22 mai 2011 7 22 /05 /mai /2011 17:52

Yesterday night was a wine night!!!
We have tasted many wines, but for the beginning, one of my favourite champagne, a Selosse one, The Initial Cuvée.

You have to know that only 33'000 bottles of this champagne were produced.

 

 

The colour is an intense yellow, golden yellow.
The bubble is very thin, not so persistant after aeration but really nice!

 


 

The nose reveals spicy notes, and also flavours of nuts, yellow fruits. It is very complex, like a great white wine from burgundy.
The palate is very fresh, very long and with lots of flavours (yellow fruits, walnuts, hazelnuts...). It is very complex, for me it's more a wine than a champagne.

 

It's better to taste this champagne after aeration. The flavours are more expressed.



I love it. It is delicious.
A great moment with this wine for the aperitive, but I think it will be even better during a dinner...

 

 

Here an article on Anselme Selosse, the winemaker of the domain.

Repost 0
25 avril 2011 1 25 /04 /avril /2011 19:54


Easter weekend... I opened a Champagne I really like, a Jacquesson, "Cuvée 734". This champagne is based on the 2006 vintage. It is composed of 54% Chardonnay, 20% Pinot noir and 26% Pinot Meunier. The nose is very nice... Almonds, cream, citrus and toasted bread. The palate is very interesting, the bubble is very thin, it is very light and delicate. We have again the toasted bread, the citrus... I like it. Maybe I prefer the last Cuvée (733), with more expression, but the 734 is really a good champgne. Jacquesson is for me one of the best champagne for this price (45-50 chf).
Repost 0
7 mars 2011 1 07 /03 /mars /2011 22:33

I like Champagne, and I'll speak about bottles I like later, but during the last wine-tasting at home we tried a sparkling white wine from Savoie, an Ayse Mont-Blanc Brut-Zéro 2006.

                                                     022693AyseMont Blanc2005

The wine: AYSE MONT-BLANC 2006
Producer: Dominique Belluard
Varietal: Gringet
Region: Savoie

 

COLOUR: Golden and green
NOSE: Yellow fruits, green tea and jasmine
PALATE: It is very fresh in the mouth, the bubbles are very thin. At the end it's mineral and a little bit smoked.

 

It's a good wine, better during a dinner (first courses with fish) than the aperitive. It's very fresh, and very well done. I prefer drinking sparkling wines like that than "generic" champagne without any temper... 

 

 

 

Where can you find this wine:
- At le CaveSA in Geneva 
- At la Java des flacons (I'll make an article soon about this shop, and Bruno Bozzer the owner... very nice guy!!) in Annecy
- At the domain directly : Domaine Belluard 

 

You can also try the white wine "Le Feu" from this domain, very interesting, made also with this old varietal, the Gringet. It smells white flowers and exotic fruits. The palate is on white peach and a little bit of menthol. It's very fresh et thin... Very good and not so expensive.

                                                       110375leFeu_granit2009.jpg

Repost 0

Présentation

  • : Le Flacon
  • Le Flacon
  • : Blog sur la vigne et le vin. Mes découvertes, mes déceptions, les wine-tasting à la maison...
  • Contact

Recherche