Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 mai 2016 1 02 /05 /mai /2016 22:38
Une soirée autour de la Loire... Boire du Clos Rougeard

Dimanche 24 avril dernier, nous nous sommes retrouvés autour de quelques bouteilles de Loire. Tout fut servi à l'aveugle.

Le but était de mettre en avant des vins qui le méritent et dont on parle moins en Suisse.
Nous étions 12 autour de la table.

Dans cet article, comme un hommage à Charly, je ne parlerai que des vins du Clos Rougeard qui ont été dégustés ce soir-là. Les autres vins seront décrits plus tard.

Nous avons dégusté :

- Brézé 2009

- Clos 2008, 2009, 2010
- Les Poyeux 1995, 1996 et 2004

Commentons les rouges...

Une soirée autour de la Loire... Boire du Clos Rougeard

Clos Rougeard 2008

Le nez est tout de suite envoutant, profond, sur la framboise et la cerise. C'est très élégant et n'en fait pas trop.

La bouche possède un superbe toucher, c'est soyeux et ça enrobe parfaitement le palais. On retrouve la cerise, une touche de poivron grillé, la framboise et une touche d'élevage.
Le vin possède une belle longueur et se termine par de jolies notes épicées.

C'est déjà très gourmand!!

Clos Rougeard 2009

Le nez est frais, fruité, sur la framboise, la fraise et la cerise.

La bouche est fraiche, gourmande, sur les fruits rouges.
Le vin possède une belle acidité et une jolie finale sur les herbes fraiches et l'humus.
La longueur est superbe.

Glou!

Clos Rougeard 2010

Le nez est un poil plus jeune.
Il s'articule autour des fruits rouges (cerise, framboise), du menthol et l'eucalyptus.
C'est frais et élégant.

La bouche est belle, sur les fruits rouges et noirs, complexe et fraiche.
L'élevage est moins présent que sur 2008.

Une belle bouteille qui gagnera à vieillir.

Une soirée autour de la Loire... Boire du Clos Rougeard

Clos Rougeard, Les Poyeux 1995

La robe est légèrement évoluée.
Le nez révèle les fruits rouges mûrs, les épices et le menthol.
C'est relativement complexe et envoutant.

La bouche est fraiche, encore jeune, laissant s'exprimer les fruits rouges, les épices, dont le poivre blanc et la menthol.
Le vin possède une belle longueur, quoiqu'un poil asséchante, si on cherche un défaut.

Une très grande bouteille

Une soirée autour de la Loire... Boire du Clos Rougeard

Clos Rougeard, Les Poyeux 1996

Le nez est assez floral, sur l'oeillet puis s'exprime autour des fruits rouges acidulés.
C'est superbe.
On prend son temps...
La complexité et le plaisir sont là.

En bouche, on retrouve les fruits rouges, mais aussi ce côté floral.
C'est plein, intense, doté d'un élevage bien intégré.
La fin de bouche évoque la fumée froide et possède une superbe longueur.

Le vin semble être prêt pour la soirée.
A son apogée!!

Une soirée autour de la Loire... Boire du Clos Rougeard

Clos Rougeard, Les Poyeux 2004

Le nez libère de légères notes de volatile, en aucun cas gênantes, des fruits rouges, des épices et un côté frais (menthol).

C'est relativement complexe.
En bouche, c'est frais, croquant.
On retrouve les fruits rouges (cerise) et les épices (poivre blanc).
C'est encore un peu jeune, mais déjà très bon.
C'est juteux et doté d'une belle longueur...

Un grand vin en devenir.

Pour conclure,
On peut sans aucun doute dire que le Clos Rougeard est un immense domaine et qu'en étant patient, Les Poyeux offrent énormément de plaisir.

Cette cuvée semble encore un cran au-dessus du Clos, c'est en tout cas ce que tout le monde a signalé à l'aveugle.

Bravo!
Merci les Frères Foucault!

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le Flacon
  • Le Flacon
  • : Blog sur la vigne et le vin. Mes découvertes, mes déceptions, les wine-tasting à la maison...
  • Contact

Recherche