Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 février 2014 7 02 /02 /février /2014 16:33

C'est un weekend sans neige qui me pousse à ouvrir cette bouteille. Quelques amis sont autour de la table, et quelques bouteilles sont ouvertes, dont ce Pignan 2003.

Les vins d'Emmanuel Reynaud se révèlent avec le temps. Je me dis que 11 ans plus tard, il est temps d'essayer, ou plutôt de ré-essayer (un an plus tôt, un Pignan 2003 bouchonné avait traversé la table pour finir à l'évier) ce châteauneuf.

Le vin est ouvert le matin vers 9h pour le soir 22h et épaulé.

Et ce n'est réellement que le soir et même plus tard dans la nuit que le vin s'est dévoilé.

Le premier nez évoque la confiture de fraise, et les fruits rouges. De légères épices s'y mèlent. A l' aération, cela devient plus complexe, avec des arômes de sous-bois, de rose, de boîte à cigare. C'est profond, aérien, très agréable et envoutant.

En bouche, l'alcool ne se ressent pas. Les fruits rouges (la fraise encore) sont bien présents. La fraîcheur est incroyable, et les tanins sont très élégants. La longueur est belle.

Une très belle bouteille qui gagnera en complexité au fur et à mesure de la soirée.

Pignan 2003, Château Rayas

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le Flacon
  • Le Flacon
  • : Blog sur la vigne et le vin. Mes découvertes, mes déceptions, les wine-tasting à la maison...
  • Contact

Recherche