Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 décembre 2013 3 11 /12 /décembre /2013 22:29

Nous sommes encore à l'apéro, et je sers cette bouteille juste avant de passer à table. Comme ça. Pour elle même. C'est un vin que j'affectionne particulièrement, tant il a une identité, son identité.

Nous quittons donc la France pour l'Allemagne et plus précisément pour un Riesling Sharzoffberger Kabbinett 2009 d'Egon Muller.

Grand Chelem 2013 - Episode 2

A l'ouverture, c'est un ovni. Des notes "d'hydrocarbures" pètent dans le verre. La bouteille restera épaulée 3 heures et enfin, le vin est servi. Tout le monde se demande ce que c'est, les langues se délient et les verres se vident... vite!

J'ai l'impression que ça plait, bien que ce ne soit pas dans les standards.

Un très grand Riesling, à maturité. C'est pour moi énorme.
Le nez comme la bouche sont superbes mais pourtant bien différents. A l'olfaction, accompagnant ce côté hydrocarbure, des fruits jaunes, de la clémentine, des fleurs blanches... se réveillent dans le verre. Au goût, c'est plus sec, minéral, long et tendu.

Grand, grand, très grand!

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le Flacon
  • Le Flacon
  • : Blog sur la vigne et le vin. Mes découvertes, mes déceptions, les wine-tasting à la maison...
  • Contact

Recherche