Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 février 2013 2 12 /02 /février /2013 23:57

 

Oxalys-2351.JPG

 

Mardi 12 février 2012. Réveil 8h00.
C'est l'anniversaire de Bertrand, NE PAS OUBLIER le sms annuel, et celui de mon beau-père... C'est aussi mon dernier jour de vacances et les 3 Vallées n'offrent pas leur meilleur jour... quoique...


Nous sommes sur Les Ménuires et l'envie nous prend d'aller faire un tour du côté de Val Thorens, bravant les éléments, pour manger chez Jean Sulpice à l'Oxalys (2 macarons Michelin). La table est réservée, et la piste du Pluviomètre nous conduit jusqu'au charmand chalet qui nous tiendra au chaud durant le déjeuner.

Nous arrivons quelque peu en avance, mais qu'importe, la table est prête. 
L'accueil est chaleureux, et donne l'envie de déchausser les skis, d'enlever les chaussures, enfiler les chaussons et nous laisser guider vers une grande salle cosy, où nous nous sentons tout de suite à l'aise.
L'ambiance est douce, agréable et la carte des vins est engageante.

 

Faustine


En guise d'apéritif, mon choix se porte sur un vin Corse, du Domaine Abbatucci, la Cuvée Faustine 2011 (100% Vermentino). Je trouve ce domaine vraiment magnifique et cette première cuvée me plait énormément. Autour de la table, je vois que cela plait aussi aux amis.
Au nez, c'est déja très ouvert, sur les fleurs et les fruits blancs, doté d'une belle fraicheur, de l'écorce d'orange et un côté épicé. 
En bouche, c'est très bon, frais, minéral mais agrémenté d'un joli gras et d'une très belle texture. Ca commence très bien.
Les mises en bouche qui l'accompagnent sont aussi parfaites: 
- petit "sandwich" au beaufort
- tartelette de carotes et riz soufflé

Puis,

Oxalys 2347

de gauche à droite, une tarte de choux-fleur, un risotto au céleri et un mousse oeufs/cépes (je n'ai pas les termes exacts, merci à l'Oxalys de m'en excuser... vous pouvez toujours corriger en commentaires).

Les menus sont choisis, et les vins aussi.
Pour accompagner les entrées, un Feu 2011 de Dominique Belluard (La Savoie est représentée) et pour les plats, un St Joseph 2009 de Jean-Louis Chave.

 

 

BELLUARD-Le-Feu-2011-front-label-80x100mm

 

  "Le Feu" de Dominique Belluard accompagnera un boudin de volaille, écrevisses du léman, purée d'artichauts et émulsion de reine des près.

Ce vin est élaboré à partir d'un cépage autochtone savoyard, le Gringet (à maturation tardive).

Le nez évoque les fruits blancs, la pêche, la pomme, mais aussi les agrumes. C'est très frais grâce à un côté mentholé sous-jacent.

En bouche, c'est vif, frais, doté d'une belle minéralité et d'une belle longueur. Un très beau vin, que Dominique Belluard ne produit que les belles années.

 

Le plat est très bon. Les éléments se marrient entre eux, chacun apportant quelque chose à l'assiette. C'est fin, et les duos Volaille/Ecrevisses et Artichaut/Reine des prés s'accordent bien avec cette bouteille.

2009-domaine-jean-louis-chave-saint-joseph-rouge

Ensuite, le St Joseph du Domaine Jean-Louis Chave est servi avec un Pigeon en croûte de foie gras, jus à la réglisse. Le jus est superbe, la réglisse s'exprime tout en finesse, sans trop en faire. La cuisson rosée du pigeon est parfaite et la croute de foie gras apporte un supplément d'âme au plat. Une nouvelle fois c'est très bon!!

 

Oxalys 2353

 

Le vin, une fois servi, laisse s'exprimer les arômes de la Syrah, si chère à cette vallée du Rhône Septentrionale.

Au nez, les fruits rouges et noirs, les épices, le poivre... c'est fougueux mais tend à s'assagir dans le verre.

En bouche, quel équilibre!!
Les arômes se mélangent, fruits rouges/noirs, épices, cuir... C'est encore bien jeune, mais c'est déjà superbe. La finale est toute en fraicheur et relativement longue. 

La Syrah s'accorde bien avec le pigeon, nous profitons...

 

 

Pour finir, la Poire glacée, biscuit et crémeux de chicorée.

 

Oxalys 2354

 

C'est frais, léger, parfait pour terminer le repas... ou plutôt pour passer aux mignardises... 

 

 

Oxalys 2355

 

De gauche à droite:

- Une mousse maracuja, ananas (frais et vif, l'acidité est bien présente)
- Une bouchée chocolat cassis (le St Joseph se marrie bien avec)
- Une verrine pomme verte, céleri (mélange incongru mais qui fonctionne parfaitement).

 

Café, addition, puis quelques mots échangés avec Jean Sulpice. Des remerciements tout d'abord pour son excellente cuisine, puis nous revenons sur sa carrière (fulgurante), et sa vision de l'art culinaire. Tout comme sa cuisine, Jean Sulpice est une personne délicieuse.

 

Il fait froid dehors, la neige tombe et nous ne sommes pas trop motivés pour repartir. Un tour à la cave pour aller découvrir quelques trésors (photo ci-dessous) nous redonnent un peu d'énergie.

 

Oxalys 2358

 

 

Un grand merci à l'Oxalys, à Jean Sulpice et sa brigade pour leurs superbes assiettes, au personnel attentionné et aux sommelières charmantes et leur cave très justement seléctionnée.

Bref, Bravo pour ce restaurant au sommet! Et à bientôt sans aucun doute!

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Mercotte 17/02/2013 13:41


Et vous n'avez pas eu la délicieuse Magali pour vous conter les vins choisis , 


ah le pigeon en cropute de foie gras quel délice !tout le reste aussi d'ailleurs !

dominique Blatrie 15/02/2013 18:24


Et dire qu'il fut un temps (lointain) où nous partagions avec toi des séjours au ski et où une fondue ou bien une raclette faisait la joie de tous...


Te voilà maintenant adepte des grandes tables, mais c'était chouette aussi avec tes parents et nos amis.


Mais ton compte rendu est bien fait, belle pub pour la table pour laquelle on ferait bien le déplacement.


Au fait, on arrive bientôt chez toi... Alors... Au boulot et rien ne t'empêche de cuisiner...


 


 

leflacon 16/02/2013 00:33

Bien heureusement maman, il y a eu cette semaine plus de raclettes et fondues que de tables étoilées... L'occasion se présentait, nous en avons profité. En tout cas nous vous attendons le weekend prochain... On ouvrira quelques beaux flacons!

Présentation

  • : Le Flacon
  • Le Flacon
  • : Blog sur la vigne et le vin. Mes découvertes, mes déceptions, les wine-tasting à la maison...
  • Contact

Recherche