Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 février 2016 7 07 /02 /février /2016 18:48

Le dernier weekend de janvier fut très chargé...
Tout commence autour d'un diner près de Saumur chez un ami vigneron. Histoire de bien débuter ce weekend marathon autour du vin.
Le lendemain matin, direction Angers pour le salon des Greniers St Jean. Belle journée.
Puis soirée sur place à "A boire et à manger", belle cave à manger, conviviale, avec de bons produits et de belles bouteilles.
Dimanche matin, direction Saumur pour la Dive Bouteille. Immense salon, riche en découvertes et confirmations.
Retour lundi soir à Lausanne, un peu fatigué par la soirée du dimanche soir à la Tonnelle, en compagnie de quelques vignerons...

Après 3 nuits de récupération massives, je me dirige, jeudi soir dernier, chez Steffen pour une dégustation à l'aveugle.

Au programme "léger", plus d'une vingtaine de vins.

Selon notre hôte, la soirée s'annonce catastrophique... elle sera plutôt gastrostrophique, je vous laisse juger grâce aux photos des plats. Steffen est un cuisiner hors-pair, cuissons, sauces, mariage des arômes... tout est maitrisé. Il n'y a plus qu'à ajouter à cela les bouteilles qui vont avec.

Nous commençons la soirée autour de deux champagnes.
Pas de photo pour le plat qui accompagne ces deux bouteilles, une mousse de champignons de Paris et jus de haricots verts.

Une soirée à Epalinges



Le premier champagne présente un nez frais, légèrement brioché et salin. C'est assez peu aromatique.

La bouche possède une attaque vive et fraiche.
La finale laisse s'échapper une jolie salinité.

LAHERTE FRERES, GRAND CRU BRUT NATURE NM (dégorgement 12.2012)

Une soirée à Epalinges

La deuxième bouteille me semble plus complexe, sur la noix fraiche, les arômes de beurre (légers), un côté crayeux, minéral et quelques notes végétales amenant beaucoup de fraicheur.

En bouche, la bulle est plus fine que sur le premier champagne.
On retrouve ce côté frais, végétal, ainsi que de légères notes oxydatives nobles, sur la noix fraiche.
La longueur en bouche est belle.


JACQUESSON, DIZY CORNE BAUTRAY 2004 (dégorgement 02.2013)

La deuxième série, composée de 7 vins (3 puis 2, puis 2), sera accompagnée d'un plat créé par Jean-François Piège, Ris de Veau de lait au sautoir et en miettes, jus au Savagnin et purée de choux de Bruxelles... Superbe.

Une soirée à Epalinges

.

Le premier vin de la série est malheureusement bouchonné... il s'agit d'un CHALASSES MARNES BLEUES 2011 du Domaine Ganevat.

Dans le deuxième verre, c'est plus mûr. Sur les fruits jaunes.
La bouche aussi est mûre, grasse, sur la pêche et l'abricot avec une finale évoquant la réglisse.
DIDIER JORIS, GENTIL BLANC 2011 (Païen)

Le troisième verre est encore plus mûr, de nouveau sur la pêche et l'abricot.
L'attaque en bouche est fraiche, sur les fruits jaunes mûrs, mais la fin de bouche laisse échapper une pointe d'alcool amenant un peu de chaleur.
SIMON MAYE, PAIEN 2011

Le vin suivant est encore assez mûr, relativement aromatique sur des fruits jaunes et une note de coing.
La bouche est citronnée, fraiche, longue et possédant un joli gras.
Le vin semble beaucoup plus jeune, je n'aurais jamais dit 2001.
ZUFFEREY, LE BLANC 2001

Une soirée à Epalinges

Nous poursuivons avec un vin qui m'a tout de suite séduit.
Le nez est complexe, alliant des notes de noix fraiche, d'agrumes, de poivre et d'amande amère.
La bouche est cristalline, on retrouve la noix fraiche encore.
C'est long en bouche et salivant.
Une très grande bouteille.
DOMAINE OVERNOY, SAVAGNIN OUILLE 2003

Ensuite, le vin servi est totalement différent...
C'est mûr, très aromatique, un poil exubérant.
Les fruits jaunes, mais aussi les fruits exotiques (ananas) ressortent du verre.
La bouche est riche, grasse avec une pointe d'amertume en fin de bouche amenant de la fraicheur.
ZUFFERREY, SAVAGNIN BLANC 1999

Une soirée à Epalinges


Pour finir cette série, un vin qui présente un nez sur le foin, ainsi que des notes végétales amenant beaucoup de fraicheur. C'est relativement complexe.
La bouche est fraiche, avec des notes d'agrumes (citron), de noisettes et d'amandes fraiches.
La finale est tout en fraicheur, présentant de jolis amers.
Une très belle bouteille.
DOMAINE GANEVAT, LES VIGNES DE MON PERE 2002

La série suivante est composée de deux vins et sera accompagnée d'un curry de Coquille Saint-Jacques et huile de kaffir.

Une soirée à Epalinges

.

Une soirée à Epalinges

Le premier vin de cette série possède un nez expressif, complexe, dégageant des arômes d'agrumes, de beurre, de fruits jaunes mûrs, de pomme Tatin.
La bouche est belle, fraiche, mûre.
L'attaque est sur le citron, puis sur les fruits jaunes, et la cire d'abeille.
La longueur est superbe.
DOMAINE DES COMTES LAFON, MEURSAULT CLOS DE LA BARRE 2008

Une soirée à Epalinges

Le second vin semble être de la même veine que le premier, mais en légèrement plus mûr.
Le nez est expressif, sur les agrumes et les fruits jaunes (avec quelques notes épicées?).
La bouche est fraiche, beurrée, longue et possède une finale salivante.
Tout comme la bouteille précédente, c'est très bon.
DOMAINE DES COMTES LAFON, MEURSAULT CLOS DE LA BARRE 2009

Voilà pour les blancs de la soirée.


Fin de l'Acte I.
Prochains billets pour les rosés et les rouges... A suivre.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le Flacon
  • Le Flacon
  • : Blog sur la vigne et le vin. Mes découvertes, mes déceptions, les wine-tasting à la maison...
  • Contact

Recherche