Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 juillet 2015 7 12 /07 /juillet /2015 22:39
Una noche en Villa Mas, Sant Feliu de Guixols

C'était il y a un mois.

Vendredi 12 juin 2015, 20h30, Sant Feliu de Guixols, petite commune ennuyée de la Costa Brava où les buildings pour touristes viennent modifier le paysage du bord de mer.

Nous sommes 6 autour de la table pour ce weekend festif, c'est le 1er round d'une fin de semaine marathon.

La carte des vins du restaurant peut en faire rêver plus d'un. Une véritable bible bourguignonne dotée de tarifs hallucinants.

Una noche en Villa Mas, Sant Feliu de Guixols

Nous commençons donc sans attendre avec un Chablis 1er Cru, Montée de Tonnerre 2009 de François Raveneau (45Eur sur table!). Il accompagnera parfaitement les quelques tapas commandées auparavant.
Tout le monde semble bluffé par la pureté, la finesse et la superbe minéralité dont est composé ce vin. Les arômes de fleurs blanches, de coquille d'huître et de notes salines explosent dans le verre et en bouche. La longueur est superbe.
Ça commence très fort.

La bouteille suivante arrive déjà sur la table. Un domaine qui m'est cher... Les Meix Chavaux 2007 du Domaine Roulot. Le nez est fin et délicat, presque discret à l'ouverture. L'aération lui fera le plus grand bien. En bouche, c'est cristallin, tendu, frais et minéral. La longueur est immense. Une très belle bouteille qui deviendra superbe au fur et à mesure de la dégustation. Une nouvelle fois, je suis conquis. Aucune lourdeur, aucun élevage qui vient masquer le jus, le vin est complexe, mais d'une belle buvabilité. Grand!

Pour en finir avec les blancs et le tartare de thon (ou les sardines en fonction des choix de chacun), un Brézé du Clos Rougeard 2009 fait son apparition.
A l'ouverture c'est assez peu en place. Le vin semble déstructuré, décharné, très alcooleux. Le passage en carafe lui fait du bien et nous commençons à découvrir la complexité de cette bouteille. Le nez est profond, envoûtant, tantôt exotique (et légèrement boisé), tantôt minéral et tranchant. C'est relativement complexe et patiné.
La bouche est d'abord sur le fruit jaune, relativement ronde (élevage un poil marqué) puis cela devient plus frais, plus tranchant avec le temps. A la fin du repas, le vin commencera vraiment à s'exprimer. Pas sûr que la bouteille ait fait l'unanimité...

Una noche en Villa Mas, Sant Feliu de Guixols

Nous pouvons passer au rouge, la plume ibérique (ou l'agneau pour certains) est dans les assiettes.
Nous commençons par un Clos des Corvées 2001 du Domaine Prieuré-Roch.
La bouteille est morte... Le sommelier repart aussitôt en cave.
La seconde n'a rien à voir mais la réduction est bien présente... Ça pinote derrière l'écurie en quelque sorte...
Un petit tour en carafe laisse filer ces arômes et le fruité se ressent maintenant clairement. C'est frais, sur les fruits rouges, les épices et un côté féminin.
La bouche est franche, fraîche, gourmande et fruitée.
La longueur est superbe, toute en fraîcheur.
A l'aveugle, je n'aurai jamais dit 2001... C'est très très jeune!

Nous poursuivons toujours en Bourgogne avec un Volnay Santenots du Milieu 2004 des Comtes Lafon. Le style est plus classique, beaucoup moins rock'n'roll que le Clos des Corvées. Certains autour de la table s'y retrouvent plus.
Ça pinote en laissant s’échapper des arômes de fruits rouges (cerise, framboise), on retrouve aussi les épices douces et un élevage précieux bien intégré. La bouche est franche, bourguignonne, gourmande, classique de l'appellation.
La longueur est très belle.
La bouteille ne fait pas un pli.

Changement de région, montée en puissance aromatique, voici la Côte-Rôtie 2007 du Domaine Jamet.
Petit passage en carafe pour aérer cette superbe Syrah. Le nez est envoûtant, sur des arômes de tapenade, d'olives noires mûres, de violette, de poivre et d’épices douces. La bouche est tout en fraîcheur, patinée, cirée, gourmande. Cela semble encore très jeune...
La longueur est superbe.

Nous attaquons les desserts avec les bouteilles qui ne sont pas encore terminées.
Afin de récupérer un peu de vivacité, nous demandons au sommelier de nous amener Les Grandes Teppes Vieilles Vignes 2011 de Jean-François Ganevat. Le vin est superbe, frais, tendu. Superbe bouteille où le chardonnay s'exprime à merveille. Aucune lourdeur, digeste et tout aussi complexe, la bouteille est au top et arrive à point pour nos palais légèrement fatigués.

Il faut bien finir cette soirée et laisser le sommelier aller se coucher. Nous lui demandons donc une dernière faveur, un Champignon Magique 2007 de Pierre Beauger.
Pas de réelles prises de notes, mais un réel plaisir immédiat. C'est frais, sur la pomme Granny, et les épices (curry). La buvabilité est énorme et le vin semble s'évaporer...

Encore une superbe soirée entre amis à Villa Mas.
Bon, il est presque temps d'aller dormir, demain, Ghislaine et Gérard Gauby nous attendent...

Una noche en Villa Mas, Sant Feliu de Guixols

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le Flacon
  • Le Flacon
  • : Blog sur la vigne et le vin. Mes découvertes, mes déceptions, les wine-tasting à la maison...
  • Contact

Recherche